Salah Abdeslam, actuellement en fuite, a fait quelques achats bien précis en octobre dernier, comme l'annoncent nos confrères du Parisien.

Le suspect numéro 1 des attentats de Paris s'était en effet rendu à Saint-Ouen-l'Aumône dans le Val-d'Oise afin d'y acquérir des allumeurs électriques.

C'est le gérant du magasin qui a alerté les autorités lorsque les avis de recherche ont été diffusés massivement.

Ce jour-là, Salah Abdeslam avait fait l'acquisition d'une dizaine de détonateurs pyrotechniques. Ce dernier avait également demandé des conseils sur les performances du matériel acheté.

Toujours selon le Parisien, ces allumeurs électriques pourrait avoir servi à confectionner les gilets explosifs des kamikazes. L'enquête est toujours en cours.