Où se trouve l'ennemi public numéro 1? Selon de nombreuses sources, il pourrait avoir fui vers la pays de Bachar el-Assad.

Depuis le 13 novembre et les sinistres attentats qui ont frappé Paris, Salah, un des pions essentiels des attentats, est toujours en cavale. On ignore encore son véritable rôle, mais ce qui est certain, c’est qu’il était à Paris le 13 novembre et qu’il a bénéficié de nombreux complices pour quitter la capitale française, regagner la Belgique puis… disparaître.

Depuis, l'homme, qui aurait été aperçu en Espagne ou encore en Allemagne, est devenu l'un des hommes les plus recherchés au monde. Ce lundi, la chaîne américaine CNN annonçait qu'Abdeslam se serait envolé pour la Syrie après les attentats parisiens. C'est du moins ce qu'affirme une source anonyme proche de l'enquête. D'autre part, le site internet Politico relate qu'une source au sein des services de renseignements belges considère la piste syrienne comme "très vraisemblable."

Toujours est-il qu'aucune source officielle n'est venue étayer ces informations. D'après Het laatste Nieuws, le parquet fédéral n'a pas confirmé.

Salah Abdeslam fait toujours l'objet d'un mandat d'arrêt international.

Rappelons que ce Français de 26 ans, né et vivant à Bruxelles, a loué en Belgique la Polo du Bataclan et une Clio. Il a également réservé des chambres d’hôte utilisées avant les attentats. Les enquêteurs ont établi qu’il était dans le 18ème arrondissement de Paris le soir des attentats. C’est là qu’a été retrouvée la Clio. Il est aussi suspecté d’avoir conduit les kamikazes au stade de France et aurait pu participer aux attaques du commando des terrasses.