D'après les informations de nos confrères du New York Times le terroriste d'origine libyenne, ayant tué 22 personnes à l'issue du concert d'Ariana Grande à la Manchester Arena, serait connecté à la Belgique.

En Libye, Salman Abedi aurait été pris en charge par les membres d'une cellule de l'Etat islamique (portant le nom de Battar Katibat) qui avait accueilli de nombreux combattants belges et français. Abdelhamid Abaaoud, l'un des cerveaux présumés des attentats de Paris et Bruxelles, figurait parmi ceux-ci et ce serait l'un de ses proches qui aurait gardé contact avec le kamikaze à son retour en Angleterre.

Une source du quotidien américain va plus loin en affirmant qu'Abedi avait un contact qu'il joignait par téléphone. "Si le contenu de l'appel était sensible, il utilisait des téléphones jetables qui lui étaient expédiés grâce à un 'ami' vivant en Allemagne ou en Belgique."