Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche sur M6 qu'il entendait limiter l'inflation de normes régissant l'économie par une nouvelle règle qui prévoiera la suppression de deux normes chaque fois qu'une nouvelle sera créée en France et, si possible aussi, en Europe.

"Le nombre de normes est à son niveau maximum en France comme en Europe", a fait valoir le président-candidat à l'émission "Capital", citant les normes sur les "trois poids et les trois circonférences des oeufs", l'abreuvage du bétail dans les cours d'eau ou la température des plats dans les restaurants.

"Dans les cinq ans qui viennent, si les Français me font confiance, chaque fois qu'un ministre présentera une nouvelle norme, nous exigerons que deux normes anciennes soient supprimées", a-t-il expliqué, précisant que le Conseil économique, social et environnemental sera le garant de cet engagement.

"Je demanderai en Europe qu'on applique la même norme", a-t-il poursuivi.