Le ministre brésilien des Finances Antonio Palocci, pilier de la politique économique du gouvernement Lula depuis 2003, a démissionné lundi après un scandale de violation de secret bancaire et a été remplacé par Guido Mantega, ancien ministre de la Planification.

Près de six mois avant les élections générales, sa démission constitue un coup dur pour le gouvernement Lula. Mais la situation du ministre était devenue intenable après la déposition lundi devant la police fédérale de Jorge Matosso, président de la Caisse économique fédérale (CEF), une banque dépendant du ministre des Finances. Matosso a reconnu avoir remis à Palocci les extraits de compte bancaire d'un témoin ayant mis en cause le ministre lors d'une déposition devant une commission parlementaire d'enquête. Le ministre était l'objet depuis plusieurs mois d'une série d'accusations pour son implication dans des affaires louches.

© La Libre Belgique 2006