Même s'il assure qu'il demandera avec une "conviction totale" au Bundestag de valider l'ouverture de négociations avec Athènes sur un troisième plan d'aide, Wolfgang Schäuble a répété jeudi qu'une sortie provisoire de la zone euro serait probablement la meilleure solution pour la Grèce, informe l'agence de presse Reuters .

Alors que le ministre des Finances allemand réagissait à l'adoption au cours de la nuit par le Parlement grec des réformes exigées par les autres pays de la zone euro, à l'antenne de la radio Deutschlandfunk, il a précisé que de nombreux économistes doutaient de la possibilité pour la Grèce de sortir de ses difficultés sans une décote sur sa dette. Or une telle décote est incompatible avec les traités sur l'appartenance à la zone euro, a poursuivi Wolfgang Schäuble, ce qui signifie à ses yeux que la Grèce aurait avantage à abandonner provisoirement la monnaie unique.

"Mais ce serait peut-être la meilleure voie à suivre pour la Grèce", a-t-il dit.