International Emmanuel Macron reste le favori de la course à l'Elysée. Il passe cependant pour la première fois, depuis mi-mars, sous la barre des 60% d'intentions de vote dans un duel face à Marine Le Pen, d'après un sondage publié ce jeudi par Opinionway-Orpi pour Les Echos et Radio Classique. L'ancien ministre de l'Economie n'est plus crédité que de 59%, pour 41% à Marine Le Pen.

L'écart n'a évidemment pas encore de quoi susciter la crainte du candidat du mouvement "En marche!". Nul doute qu'il va pourtant tenir à l’œil cette courbe qui, depuis le 20 avril, ne cesse de baisser.

© http://opinionlab.opinion-way.com/

La popularité de Macron en baisse

Un autre sondage, réalisé par Odoxa et qui évalue la popularité, montre qu'Emmanuel Macron perd du terrain dans le cœur des Français. En un mois, le candidat à la présidentielle a baissé de 4 points, pour recueillir 41% d'opinions favorables.

Marine Le Pen gagne pour sa part 4 points de popularité pour atteindre 33%.

Voici les réponses à la question "Pour chacune des personnalités politiques suivantes, dites-nous si vous la soutenez, si vous éprouvez de la sympathie pour elle, si vous ressentez de l'indifférence à son égard ou si vous la rejetez"

© DR


Enquête OpinionWay / Orpi réalisée les 24, 25 et 26 avril auprès d’un échantillon de 1800 personnes inscrites sur les listes électorales issu d’un échantillon de 1842 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de région de résidence et de catégorie d’agglomération. Marges d'erreur : 1,1 à 2,5 points au plus.

Enquête Odoxa réalisée par Internet les 19-20 avril auprès de 1 503 personnes et les 24-25 avril auprès de 1 000 personnes, ces deux échantillons étant représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. Marges d'erreur : 2%.