International

Suspect franco-algérien arrêté et détenu

Publié le - Mis à jour le

La justice française s'intéresse à d'éventuels liens entre des réseaux islamistes en France et les attentats de New York et Washington.

Le parquet de Paris a ouvert mercredi une enquête préliminaire pour donner aux enquêteurs un cadre juridique pour effectuer les investigations et vérifications nécessaires. Le ministère de la Défense a indiqué jeudi qu'il «n'y avait pas de menaces spécifiques qui puissent être identifiées s'adressant à la France, mais il y a un risque lié à la conjoncture d'ensemble».

Confiée au service du contre-espionnage, la Direction de la surveillance du territoire (DST) et à la police judiciaire, l'enquête permettra de «centraliser» les renseignements pouvant être obtenus en France sur les attentats aux Etats-Unis.

IDENTITÉ NON RÉVÉLÉE

La police américaine a demandé des renseignements à la France, via Interpol, sur un Franco-Algérien de 31 ans, parti prendre des leçons de pilotage à Boston, d'où sont partis les avions qui ont percuté les tours de New York. Cet homme, dont l'identité n'a pas été révélée, aurait fait plusieurs voyages en Afghanistan et pourrait être lié à un mouvement islamiste, le Jihad. En possession d'un faux passeport, il a été arrêté et était détenu jeudi par la police américaine. Six suspects des attentats de mardi avaient suivi des cours de pilotage en Floride et étaient sur la liste des passagers des vols suicides, selon des médias américains.

Une information judiciaire avait déjà été ouverte lundi dernier par le parquet de Paris pour «association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste» à la suite d'éléments transmis par la DST faisant état de menaces contre des intérêts américains en France. Cette enquête n'est pas liée aux attentats de New York et de Washington, a-t-on souligné de source judiciaire, sans révéler la nature des éléments ayant permis son ouverture.

DE FRANCFORT À STRASBOURG

Les magistrats antiterroristes enquêtent aussi sur plusieurs affaires concernant des réseaux islamistes soupçonnés d'être proches de la mouvance du milliardaire saoudien Oussama Ben Laden, soupçonné d'être le commanditaire des tueries des Etats-Unis.

Ils s'intéressent notamment à une tentative d'attentat à Strasbourg, déjoué de justesse avec le démantèlement par la police allemande le 25 décembre dernier à Francfort d'un commando islamiste, soupçonné d'être lié à la mouvance Ben Laden.

Un membre présumé du commando, un Algérien de 34 ans, Mohamed Bensakhria, a été mis en examen et écroué le 12 juillet à Paris après avoir été arrêté en juin en Espagne. Les autorités espagnoles l'avaient présenté comme un lieutenant de Ben Laden en Europe. Le commando aurait des liens avec des islamistes en Grande-Bretagne et en Italie.

(AFP)

© La Libre Belgique 2001

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci