La Conseil de sécurité de l'ONU a adopté vendredi à l'unanimité une résolution qui entérine un ambitieux plan de paix pour la Syrie. La résolution envisage que se tiennent "au début janvier" des négociations entre pouvoir et opposition pour mettre fin à quatre années et demi de guerre et que s'instaure simultanément un cessez-le-feu.

Obama réaffirme qu'Assad doit partir

Le président des Etats-Unis Barack Obama a réaffirmé vendredi que son homologue syrien Bachar al-Assad devait quitter le pouvoir, le sort du chef de l'Etat syrien étant l'un des points de désaccord entre Washington et Moscou pour trouver un règlement politique à la guerre. M. Obama n'a cependant pas précisé à quel moment d'une éventuelle transition politique M. Assad quitterait le pouvoir.

"Je pense qu'Assad va devoir partir pour que le pays mette un terme aux effusions de sang ou pour que toutes parties prenantes puissent aller de l'avant", a déclaré le président américain, mais sans préciser à quel moment d'une éventuelle transition politique en Syrie M. Assad quitterait le pouvoir.

"Aux yeux de son pays, il a perdu toute légitimité. Vous ne pouvez pas mettre fin à la guerre civile tant que vous n'avez pas de gouvernement considéré comme légitime par la majorité de ce pays", a martelé le président.