L'accident d'un avion en Colombie ce lundi soir, avec à son bord les joueurs de l'équipe brésilienne de football Chapecoense, vient allonger la liste des équipes sportives tuées dans des catastrophes aériennes. Dans l'Histoire, plusieurs équipes, de foot notamment mais pas que, ont disparu suite à un crash aérien. Certaines nations ne se sont jamais remises de ces catastrophes, survenues pour des causes diverses. Du plus récent au plus ancien, retrouvez les drames qui ont touché des grandes équipes en plein cœur:


L'équipe brésilienne de football Chapecoense (2016)

foot
© capture écran Twitter
Un avion, avec à son bord 72 passagers, dont l'équipe brésilienne de football Chapecoense, et neuf membres d'équipage, s'est écrasé lundi soir en Colombie, près de Medellin (nord-ouest), ont annoncé les autorités aéroportuaires en faisant état de cinq survivants. L'avion serait tombé en panne-sèche selon les premiers éléments de l'enquête. Le joueur le plus connu du foot européen présent à bord de l'appareil était le milieu de terrain de 35 ans Cléber Santana, passé par l'Atlético de Madrid.


L'équipe russe de hockey sur glace du Locomotiv (2011)

foot
© capture écran Twitter
Le 7 septembre 2011, un avion Yak-42 s'écrase au décollage à Iaroslavl (300 km au nord-est de Moscou) tuant 44 personnes dont les membres de l'équipe de hockey locale du Locomotiv, trois fois champion de Russie et comptant plusieurs vedettes internationales. La cause de l'accident serait double: le manque de formation des pilotes et des soucis météorologiques.


L'équipe nationale zambienne de football (1993)

foot
© capture écran Twitter
Le 27 avril 1993, un avion militaire zambien s'abîme en mer au large du Gabon avec à bord 7 footballeurs de l'équipe nationale zambienne qui devaient disputer un match éliminatoire de la Coupe du monde à Dakar (Sénégal). 30 morts au total, pas de survivant. Le pilote aurait éteint les deux moteurs après que celui de gauche ait pris feu juste après le décollage de Libreville, au Gabon, où il s'est arrêté pour se ravitailler. Privé de sa puissance, l'avion est tombé à 500 mètres au large de la ville.


L'équipe péruvienne de football de l'Alianza Lima (1987)

foot
© capture écran Twitter
Le 8 décembre 1987, les footballeurs de l'Alianza Lima, la plus ancienne et prestigieuse équipe de football du Pérou, meurent dans l'accident d'un Fokker F-27 tombé en mer face à Lima (Pérou). Les footballeurs rentrent chez eux après avoir disputé un match de championnat à Pucallpa. L'appareil transporte 43 passagers : les 16 joueurs de l'équipe de foot, l'encadrement technique, trois arbitres, mais aussi des cheerleaders (pom-pom girls), des journalistes et deux membres de la Marine (propriétaire de l'avion). A l'approche de l'aéroport international Jorge Chavez de Lima, un problème de train d'atterrissage contraint l'équipage à poursuivre son vol. Le pilote, inexpérimenté, charge son co-pilote de lire la procédure d'urgence. Handicapé par un anglais défaillant, ce dernier se trompe de paragraphe. Cette erreur sera fatale à tous les occupants de l'avion, le pilote excepté.


L'équipe ouzbek de football de Tachkent (1979)

foot
© capture écran Twitter
Le 11 août 1979, un Tupolev transportant l'équipe de football de Tachkent (Ouzbékistan) s'écrase entre Minsk et Tachkent. La catastrophe fait 178 morts au total puisque deux Topolev se sont percutés suite à une mécompréhension des ordres des contrôleurs aériens. L'un des avions a cru à tort qu'un des ordres de la tour de contrôle lui était destiné et les deux appareils se sont retrouvés à la même altitude et sont entrés en collision à 8.400 m. À bord du vol Donetsk-Minsk se trouvaient 84 personnes dont l'équipe de football ouzbek. À bord du vol Voronej-Kichinev étaient installées 94 personnes.


L'équipe uruguayenne de rugby de Montevideo (1972)

foot
© capture écran Twitter
Le 13 octobre 1972, un Fokker où ont pris place les joueurs de rugby de Montevideo (Uruguay) ainsi que des parents et des amis, s'écrase sur la Cordillère des Andes alors qu'il se rendait à Santiago au Chili. Sur les 45 passagers et membres d'équipage, 12 meurent lors du crash et 17 de leurs blessures dans les jours qui suivent. Les rescapés passent 70 jours dans la neige, isolés sans nourriture à 3.600m d'altitude. Ayant appris grâce à une radio que les recherches avaient été abandonnées, ils recourent à l'anthropophagie (forme de cannibalisme qui ne concerne que l'espèce humaine) pour survivre. Deux mois plus tard, les secours récupèrent 16 survivants après que deux d'entre eux soient parvenu à atteindre la civilisation.


L'équipe olympique de nageurs italiens (1966)

foot
© capture écran Twitter
Le 28 janvier 1966, sept nageurs de l'équipe olympique italienne dans un crash aérien. Au total, 42 passagers étaient à bord du vol de Lufthansa à destination de Brême. En raison du vent, le pilote effectue une manœuvre d'attente, trop basse, due à la mauvaise visibilité. L'appareil arrive trop loin et trop bas. Une aile touche le sol et provoque l'incendie de l'appareil.


L'équipe nationale américaine de patinage artistique (1961)

foot
© capture écran Twitter
Le 15 février 1961, 18 patineurs de l'équipe nationale des Etats-Unis périssent dans l'accident du vol New York-Bruxelles, à 6 km de la capitale belge. Le Boeing 707 de la compagnie Sabena s'écrase avec à son bord 72 passagers dont les membres de l'équipe de patinage artistique qui se rendait aux championnats du monde de Prague. L'appareil effectuait les dernières manœuvres avant d'atterrir, attendant qu'un autre dégage la piste. Lors d'un virage, les commandes de l'avion se bloquent puis l'avion effectue trois 360° avant de s'écraser. Le championnat du monde fut annulé après ce drame.


L'équipe internationale danoise de football (1960)

foot
© capture écran Twitter
Le 16 juillet 1960, 8 membres de l'équipe internationale danoise de football disparaissent dans un accident au décollage de leur avion à Kastrup (Danemark).


L'équipe anglaise de football de Manchester United (1958)

foot
© capture écran Twitter
Le 6 février 1958, huit joueurs de l'équipe de football de Manchester United font partie des 21 victimes d'un accident au décollage à Munich. En revenant d'un match de Coupe d'Europe à Belgrade qui les qualifiait pour les demi-finales de la C1, l'équipe championne d'Angleterre fait un arrête à Munich pour se ravitailler. Pour repartir, l'avion doit s'y reprendre à trois fois en raison de la neige. Le pilote prévient la tour de contrôle: "C'est la dernière tentative" mais ne parvient pas à décoller. Il s'écrase en bout de piste, tuant 8 joueurs des "Busby Babes" parmi lesquels le prodige Duncan Edwards (21 ans).


L'équipe italienne de football du Torino (1949)

foot
© capture écran Twitter
Le 4 mai 1949, l'avion transportant l'équipe de football du Torino, championne d'Italie, s'écrase sur la colline de Superga (nord de l'Italie) et prend feu. Les sportifs revenaient d'un match amical à Lisbonne. Les 31 occupants sont tous carbonisés. "Cette équipe turinoise, dominatrice comme peu l'ont été dans l'histoire du Calcio, était la colonne vertébrale de l'équipe d'Italie d'alors, qui nourrissait des ambitions pour la Coupe du monde l'année suivante. Le Torino ne se remettra jamais vraiment du drame piémontais, ne renouant que par fugaces moments avec le succès" peut-on lire sur le site de L'Equipe.