Tragédie au large de Palerme

International

Publié le

Un avion ATR-72 tunisien avec 39 personnes à bord a dû amerrir samedi au large de Palerme (Sicile), treize de ses occupants sont morts et trois autres ont été portés disparus, selon un bilan fourni par un procureur de Palerme.

Parmi les survivants, plusieurs sont dans un état grave, a précisé Piero Grasso, le procureur chargé de l’enquête à Palerme.

L’appareil était un ATR-72 charter de la société Tuninter, une filiale de la compagnie Tunisair. Il assurait le vol 1153 entre Bari (Italie) et Djerba (Tunisie), a indiqué l’agence nationale pour la sécurité aérienne.

Selon la compagnie aérienne, les 35 passagers étaient tous de nationalité italienne et l’équipage tunisien comptait quatre personnes.

L’ATR-72 est un avion de transport régional équipé de deux turbopropulseurs.

Le pilote de l’appareil avait indiqué qu’il avait des problèmes à 15h30 locales (13h30 GMT). Il a demandé aux contrôleurs de vol de Palerme l’autorisation d’effectuer un atterrissage d’urgence sur l’aéroport de cette ville. Mais l’avion n’a pas atteint la Sicile et dû se poser en mer. «Je ne réussis pas à atterrir, j’effectue un amerrissage», a annoncé le pilote. L’ATR-72 a amerri à 18 milles nautiques (30 kilomètres) de Palerme et à 12 milles (22 kilomètres) au nord-est du cap Gallo.

Aussitôt, des vedettes et des hélicoptères ont été dépêchés sur les lieux pour porter secours aux passagers, dont plusieurs ont réussi à s’extraire de la cabine et à grimper sur les ailes de l’avion, qui flottait. A l’arrivée des vedettes, des plongeurs se sont mis à l’eau pour extraire les passagers restés dans la carlingue et procéder au transfert des survivants à bord des vedettes.

«C’est un miracle si nous sommes vivants», a déclaré a l’agence de presse italienne Ansa l’une des passagères survivantes, Addolorata De Pasquale, visiblement choquée, alors qu’elle débarquait à Palerme d’une des vedettes de la garde côtière.

Six blessés graves ont été transférés dans les hôpitaux de Palerme L’agence de presse tunisienne TAP a indiqué que des unités de l’armée et de l’aviation tunisiennes avaient été dépêchées sur le lieu de l’accident pour participer aux opérations de sauvetage. «Le pilote de l’avion a réussi la manoeuvre d’amerrissage, préservant l’appareil et sauvant ainsi des vies humaines», a ajouté l’agence.

L’ATR-72 avait déjà subi quatre inspections, dont la dernière le 25 mars dernier à Catane (Sicile), ont précisé les autorités de la sécurité aérienne italienne. Ces inspections n’avaient révélé aucun problème particulier.

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous