Donald Trump est arrivé mardi soir à Rome, sa première étape européenne depuis qu'il est président des Etats-Unis, pour une rencontre mercredi matin avec le pape François avant de se rendre à Bruxelles dans le cadre d'un sommet de l'Otan. Il s'agit de la troisième étape d'un voyage qui l'a déjà conduit en Arabie saoudite ainsi qu'en Israël et dans les Territoires palestiniens et qui doit se poursuivre à Bruxelles pour un sommet de l'Otan et en Sicile où il assistera au G7 de Taormina.

L'avion présidentiel Air Force One s'est posé vers 18h26 (16h26 GMT) à l'aéroport de Fiumicino à Rome, où d'importantes mesures de sécurité étaient en place.

Mercredi, le président américain doit rencontrer au Vatican à 08h30 (06h30 GMT) le pape François, avec lequel les sujets de dissension semblent nombreux: obstacles à l'immigration, libéralisme économique, ventes d'armes, peine de mort, etc. Mais les deux hommes pourraient aussi se focaliser sur leurs points communs, comme la lutte intransigeante contre l'avortement.

Après cette rencontre, le couple présidentiel américain aura le privilège d'une visite privée de la chapelle sixtine et de la célèbre basilique, chef-d'œuvre de Michel-Ange et du Bernin.

Donald Trump rencontrera ensuite le président et le chef du gouvernement italiens au palais du Quirinal, pendant que son épouse Melania rendra visite à des enfants malades à l'hôpital Bambino Gesù. Sa fille et conseillère Ivanka se rendra elle auprès de la communauté catholique de Sant'Egidio, dans le centre de Rome, pour évoquer la lutte contre le trafic de migrants.

L'avion Air Force One repartira mercredi en début d'après-midi pour Bruxelles, où le président américain doit rencontrer le roi Philippe et le Premier ministre, Charles Michel, avant les responsables européens et ses homologues de l'Otan jeudi.

Donald Trump doit ensuite retourner sur le sol italien pour le sommet du G7 à Taormina vendredi et samedi.