Le milliardaire américain Donald Trump, en tête des sondages des primaires républicaines pour la Maison Blanche, a proposé de ficher les musulmans présents aux Etats-Unis, des propos condamnés par Hillary Clinton et Jeb Bush. "Il faut qu'ils le soient, il le faut", a-t-il répondu jeudi à un journaliste de NBC qui lui demandait s'il était favorable à ce que les musulmans soient obligés de s'enregistrer, confirmant des propos tenus à Yahoo News. "Il faut beaucoup de systèmes, au-delà des bases de données", a dit Donald Trump. "Je mettrais cela en place, absolument".

Restant flou comme à son habitude dans ses réponses, il a ensuite dit: "la clé est que les gens peuvent venir dans le pays, mais ils doivent venir légalement".

Relancé par le journaliste qui lui demandait de comparer sa proposition avec l'enregistrement des Juifs en Allemagne nazie, l'homme d'affaires a éludé en répétant: "A vous de me le dire".

"C'est une rhétorique choquante", a réagi vendredi la favorite de l'investiture démocrate Hillary Clinton sur Twitter. "Tous ceux qui cherchent à diriger ce pays doivent le dénoncer".