Le futur président des Etats-Unis Donald Trump a rencontré mercredi plusieurs hauts gradés de l'armée américaine pour évoquer d'éventuelles réductions budgétaires, notamment concernant le coût du programme du chasseur bombardier F-35, qu'il avait jugé la semaine dernière "hors de contrôle".

La rencontre a eu lieu dans le club de luxe du milliardaire à Mar-a-Lago, en Floride, une semaine après son tweet dans lequel il promettait des économies sur le F-35, alors que les coûts du chasseur bombardier ont énormément dérapé depuis les estimations au moment du lancement du programme. Plusieurs généraux et amiraux ont participé à cette réunion, dont le responsable du programme du F-35, le lieutenant général Christopher Bogdan. 

L'objectif de la rencontre: "Principalement le F-35, essayer de ramener les coûts à la baisse. Un programme très, très cher", a répondu Donald Trump. Lancé au début des années 1990, il s'agit du plus cher des programmes d'armement de l'histoire militaire américaine, avec un coût estimé au total à près de 400 milliards de dollars pour le Pentagone, pour moins de 2.443 appareils à produire par le constructeur Lockheed Martin. Par ailleurs, Donald Trump a rencontré mercredi le directeur exécutif de Boeing pour discuter du prix d'un nouvel avion présidentiel. 

Le président élu avait précédement menacé de supprimer une commande en raison de l'augmentation des coûts. Dennis Muilenburg a assuré Donald Trump que sa société allait "tout mettre en oeuvre pour le construire pour moins que" les 4 milliards de dollars dénoncés par le magnat de l'immobilier.