Le président élu des Etats-Unis Donald Trump et ses conseillers ont vivement reproché dimanche à l'équipe de Hillary Clinton de vouloir participer au recomptage de voix dans l'Etat du Wisconsin, un bastion démocrate qui a basculé en faveur du républicain le 8 novembre.

Dans une nouvelle salve sur Twitter, Donald Trump a rappelé à Hillary Clinton ses propos de candidate avant sa défaite, lorsqu'elle l'avait exhorté à respecter le résultat si elle avait gagné.

"Tellement de temps et d'argent vont être dépensés - pour un même résultat!" malgré un nouveau calcul des voix lancé dans le Wisconsin sur demande de l'ex-candidate verte à la Maison Blanche, Jill Stein, a conclu l'homme d'affaires, ponctuant sa volée de sept tweets d'un mot: "Triste".

"Le peuple s'est exprimé et cette élection est terminée", avait-il lancé samedi, qualifiant de "ridicule" l'initiative de Jill Stein, qui a officiellement soumis vendredi une demande pour recompter les voix de l'élection présidentielle dans le Wisconsin après avoir levé plusieurs millions de dollars afin de financer sa requête.

Mme Stein entend également réclamer un recomptage en Pennsylvanie et dans le Michigan, deux autres Etats très disputés et remportés par Donald Trump.

L'équipe Clinton a annoncé samedi qu'elle participerait au nouveau décompte dans le Wisconsin tout en soulignant n'avoir pas constaté d'irrégularités.

Indiquant que le président élu et son prédécesseur démocrate Barack Obama s'étaient entretenus pendant environ 45 minutes samedi, une conseillère de Donald Trump, Kellyanne Conway, a également dénoncé l'initiative du camp Clinton.

"Je peux vous dire, du côté du président élu Trump, qu'il aime beaucoup parler avec le président Barack Obama, évoquer les questions graves auxquelles sont confrontés ce pays et le monde", a-t-elle dit sur NBC.

"Ils s'entendent bien. Ils sont en désaccord sur de nombreux points, et cela ne va pas changer. Mais ils se respectent et respectent le processus et la transition sans heurts du pouvoir. C'est pourquoi ce recomptage est à ce point déconcertant et décevant", a-t-elle souligné, appelant les démocrates à ne pas être de "mauvais perdants".

Donald Trump passait les dernières heures du week-end prolongé de Thanksgiving dans son luxueux golf en Floride, peaufinant l'élaboration de son cabinet. Aucune annonce majeure n'était attendue avant lundi, selon son porte-parole, le suspense demeurant sur le choix stratégique de son chef de la diplomatie.


Trump affirme avoir remporté le suffrage populaire

Le président élu des Etats-Unis Donald Trump a affirmé dimanche avoir non seulement remporté le 8 novembre la majorité des grands électeurs mais aussi le suffrage populaire sur sa rivale Hillary Clinton, évoquant des "millions de votes illégaux".

"En plus d'une victoire écrasante au sein du collège électoral (des grands électeurs), j'ai gagné le vote populaire si vous déduisez les millions de gens qui ont voté illégalement", a accusé, dans un tweet rageur, le futur 45e président des Etats-Unis qui entrera le 20 janvier à la Maison Blanche.

"Tellement de temps et d'argent vont être dépensés - pour un même résultat!", a écrit l'homme d'affaires.

"Le peuple s'est exprimé et cette élection est terminée", avait-il lancé samedi, qualifiant de "ridicule" l'initiative de l'écologiste Jill Stein qui a levé plusieurs millions de dollars afin de financer sa requête. Tout en voulant participer à l'initiative de Mme Stein, le camp Clinton avait précisé n'avoir pas constaté d'irrégularités dans le Wisconsin.