Sorti ce 11 novembre, un jeu vidéo génère de nombreuses réactions d'indignation aux Etats-Unis. L'objectif d' Angry Goy 2 est de tuer un maximum de personnes de la communauté gay, de juifs et autres minorités. 

Derrière son écran, le joueur incarne Christopher Cantwell, un suprématiste blanc, ou Richard Spencer, un militant d'extrême droite. Dans un niveau du jeu, il doit essayer de tuer un maximum de personnes de la communauté LGBT+ dans une discothèque pour libérer Donald Trump kidnappé par "des terroristes de gauche", précise Newsweek. Ce scénario rappelle évidemment la tuerie dans le club gay d'Orlando en 2016. 

Dans un autre niveau, il faut tuer des journalistes de "Fake News Network". La première édition du jeu incitait à tuer un maximum de juifs. 

Plusieurs associations ont appelé à retirer au plus vite cette propagande néo-nazi du web.