Le tournage de l'émission de téléréalité "Dropped" de la chaîne française TF1 a tourné lundi au drame: huit Français, dont la navigatrice Florence Arthaud (au milieu en haut sur la photo ci-dessus) et la nageuse Camille Muffat (au milieu en bas), sont morts en Argentine quand deux hélicoptères affrétés par la production sont entrés en collision. "Un accident entre deux hélicoptères dans la Quebrada del Yeso a provoqué la mort de dix personnes (...). Elles faisaient partie de la production de 'Dropped'", ont annoncé dans un communiqué les autorités de la province de La Rioja, dans le nord-ouest de l'Argentine. Les deux pilotes argentins sont également morts dans l'accident.


Les autorités locales ont indiqué que Florence Arthaud, 57 ans, Camille Muffat, 25 ans, et le boxeur Alexis Vastine (à gauche sur la photo ci-dessus), 28 ans, faisaient partie des victimes. Les cinq autres personnes de l'équipe de "Dropped" qui ont péri ont été identifiées par les autorités argentines comme "Laurent Sbasnik, Lucie Mei-Dalby, Volodia Guinard, Brice Guilbert, Edouard Gilles".

"Apparemment, les deux hélicoptères se sont heurtés en plein tournage. Il n'y a pas de survivant. On ne sait pas à quoi est due la collision, les conditions climatiques étaient bonnes" en cette fin d'été austral en Argentine, a dit à l'AFP un porte-parole de la province de La Rioja, Horacio Alarcon. Après l'accident en plein vol survenu vers 17h00 (20h00 GMT), les deux hélicoptères gisaient au sol, en flammes, selon les premières images diffusées sur les réseaux sociaux.

Un tournage avec Candeloro et Wiltord

Le tournage avait débuté fin février à Ushuaia, pointe sud du continent américain, en Patagonie argentine. L'émission, prévue pour être diffusée l'été prochain en France, devait rassembler huit sportifs lâchés en pleine nature, selon son présentateur Louis Bodin, qui s'était exprimé il y a quelques jours au micro de la radio RTL. Le nageur Alain Bernard, la cycliste Jeannie Longo, le footballeur Sylvain Wiltord, la snowboardeuse Anne-Flore Marxer et le patineur Philippe Candeloro faisaient également partie des sportifs engagés dans cette aventure.

© D.R./Facebook
Une photo des 8 sportifs participant à l'émission postée sur le compte Facebook du patineur Philippe Candeloro. "Dans l'avion au départ de Roissy ils ont un large sourire... mais quand sera t-il [sic] dans quelques semaines largués en pleine nature?", peut-on lire en guise de légende.


Des champions primés dans leurs disciplines respectives

Florence Arthaud était l'une des plus grandes navigatrices au monde et avait marqué les esprits en s'imposant dans un monde d'hommes. Surnommée "la petite fiancée de l'Atlantique", elle a notamment remporté la Route du rhum en 1990, la plus prestigieuse des courses transatlantiques en solitaire entre Saint-Malo (Bretagne, ouest de la France) et Pointe-à-Pitre (Guadeloupe, territoire français d'outre-mer).

Camille Muffat s'était illustrée lors des jeux Olympiques de Londres en 2012, en remportant trois médailles dont l'or sur 400 mètres nage libre. Alexis Vastine, dans la catégorie des super-légers, a été médaille de bronze aux jeux Olympiques de Pékin en 2008. Les autres participants à l'émission de TF1 se trouvaient lundi soir dans un campement et des hôtels.

Les deux hélicoptères venaient de décoller d'un terrain de football à Villa Castelli quand ils se sont heurtés. Les policiers et une juge étaient sur place lundi soir pour déterminer les causes de l'accident. "Nous sommes en train d'effectuer des relevés de police scientifique avant de retirer les corps. Les corps vont être transportés à Villa Union, à 37 km de Villa Castelli", a dit à l'AFP le chef de la police de La Rioja, Luis Paez.

© D.R./Facebook
Les candidats sur le site de tournage, en Argentine.


Les corps bientôt retirés du lieu du crash

Les services de secours argentins vont commencer mardi à retirer du lieu de l'accident les corps des dix victimes de la collision d'hélicoptères survenue lundi, parmi lesquels les championnes sportives françaises Florence Arthaud et Camille Muffat, a annoncé la juge chargée de l'enquête. "Je viens d'arriver à nouveau sur les lieux afin de procéder à la levée des corps car hier (lundi) ce n'était pas possible. Nous allons commencer bientôt l'opération d'évacuation des corps", a déclaré à la chaîne d'informations TN la juge d'instruction Virginia Illanes Bordon.

La juge a précisé que cette opération n'avait pu être réalisée lundi car il manquait sur place les experts en aéronautique, arrivés de Buenos Aires mardi à l'aube, dans cette région située à quelque 1.000 kilomètres au nord-ouest de l'Argentine. "Nous sommes en train d'effectuer des relevés de police scientifique avant de retirer les corps. Les corps vont être transportés à Villa Union, à 37 km de Villa Castelli", avait indiqué plus tôt à l'AFP le chef de la police de La Rioja, Luis Paez. "Je n'ai aucune présomption sur ce qui s'est passé. Je ne peux rien confirmer de manière catégorique, ni même l'identité des victimes. Tout fera l'objet d'une enquête", a déclaré la juge, malgré l'annonce dès lundi par les autorités locales des noms des personnes décédées.


L'"immense tristesse" de TF1

Le groupe TF1 a fait part de son "immense tristesse", déclarant que le PDG "Nonce Paolini et toutes les équipes de TF1 s'associent en ces terribles moments à la douleur des familles et des proches". La société de production ALP a indiqué que le drame était survenu au début du tournage de la deuxième émission de "Dropped", un tournage qui a démarré depuis "une grosse semaine", précise le communiqué.

Le tournage a été interrompu et toutes les équipes vont être rapatriées vers la France, a ajouté la société. "Toutes les équipes d'ALP sont effondrées et s'associent à la profonde douleur des familles et des proches", écrit la société.

Le président français François Hollande a exprimé "sa stupeur et son émotion" dans un communiqué diffusé par la présidence. "La disparition brutale de nos compatriotes est une immense tristesse", a-t-il déclaré. Le footballeur Sylvain Wiltord, un des concurrents de "Dropped", semblait dévasté. "Je suis triste pour mes amis, je tremble, je suis horrifié, je n'ai pas de mots", a-t-il écrit sur son compte Twitter depuis l'Argentine.

Les deux hélicoptères avaient été prêtés par les autorités locales pour la production de ce programme télévisé. Selon la radio locale Fenix, dans chacun des appareils voyageaient cinq personnes (quatre Français et un pilote argentin). "Ils étaient en train de réaliser un programme de survie, donc parmi les victimes se trouvent des participants à cette compétition, qui survolaient Quebrada El Yeso et Quebrada Condado", une partie reculée de la province, "idéale, par ses caractéristiques, pour les expériences extrêmes", a expliqué à l'AFP Aldo Portugal, journaliste de la radio Fenix.


Condoléances de Martin Bouygues et du groupe Bouygues, "très attristés"

Le groupe Bouygues et son PDG Martin Bouygues, "très attristés par l'effroyable accident survenu en Argentine la nuit dernière", ont adressé mardi dans un bref communiqué "leurs condoléances aux familles et proches des dix victimes". Le dirigeant et son groupe "s'associent aux équipes de TF1" dans ces condoléances, après que le tournage de "Dropped" a viré au drame.

De son côté, le PDG de la chaîne TF1, Nonce Paolini, s'est montré bouleversé par ce drame, sur la radio RTL : "On est tous sonnés par cette horrible nouvelle qu'on a appris(e) évidemment dans la nuit. Je ne sais pas quoi dire". "D'abord, on pense à tous les proches, aux familles des malheureuses victimes, que ce soit nos champions, que ce soit l'équipe technique, c'est une dure épreuve pour ces familles et c'est une dure épreuve pour nous tous parce que vous savez, vous connaissez ces métiers, on fait ça pour faire plaisir aux gens", a-t-il poursuivi. L'équipe de production "a prévenu toutes les familles, autant qu'ils le pouvaient", a indiqué le PDG de TF1.

"Il y avait, de la part de ces champions, un enthousiasme formidable pour ce nouveau jeu d'aventure et puis voilà, c'est un drame épouvantable, un accident d'hélicoptère", a déclaré M. Paolini. "On ne connaît pas les circonstances exactes. La seule chose que je peux dire c'est qu'on est totalement bouleversé", a-t-il répété. "Dans ce genre de circonstances, le silence vaut toutes les paroles", a encore déclaré Nonce Paolini.