Le Tunisien Bilel Tebini (30) doit prochainement comparaître devant la Cour d'assises de Turin en Italie pour son appartenance présumée à une cellule terroriste du groupe Etat islamique. 

Avant d'être privé de liberté, l'homme semble avoir résidé en Belgique, selon les informations publiées par Het Laatste Nieuws lundi. Le mandat d'arrêt italien à l'encontre de l'homme en question date de novembre 2017, mais il a fallu des mois avant que le suspect soit privé de liberté. Il résidait alors en Belgique, selon les données récoltées sur son compte Facebook. L'homme a continué à poster des photos sous un pseudonyme suggérant qu'il avait trouvé refuge à Boussu et s'est également déplacé à Mons et Liège.

Il est resté au moins jusqu'en avril 2018 en Belgique avant d'être capturé deux mois plus tard en Autriche.