Un sommet européen extraordinaire sera organisé le 28 mai prochain à Bruxelles afin de lancer le processus des nominations aux principaux postes de l'UE, a annoncé jeudi le président du Conseil européen, Donald Tusk, à l'issue d'une réunion informelle des chefs d'Etat et de gouvernement à Sibiu, en Roumanie. Ce sommet supplémentaire se tiendra deux jours après les élections européennes, qui se tiennent du 23 au 26 mai.

"Nous allons respecter à la lettre les normes prévues par les traités" pour désigner les prochains leaders de l'UE, a prévenu M. Tusk, tout en indiquant qu'il n'hésiterait pas à passer à un vote au mois de juin si aucun consensus ne se dégage pour procéder aux nominations.

"Mon intention est de nommer les nouveaux dirigeants de l'UE en juin", a-t-il insisté, alors que les chefs d'Etats et de gouvernement seront rassemblés pour leur traditionnel sommet d'été les 20 et 21 juin.

Le président du Conseil a souligné qu'il faudrait prendre garde à garantir un "équilibre géographique" dans ces nominations, tout en ajoutant que les équilibres de genre et entre familles politiques seront également importants.

Le système des "spitzenkandidaten" défendu par le Parlement européen pour désigner le prochain président de la Commission européenne ne suscite visiblement toujours pas un grand enthousiasme parmi les dirigeants des pays de l'UE. La discussion à ce sujet entre les deux institutions de l'UE risque notamment d'être houleuse.

L'élection du prochain chef de l'exécutif de l'UE se fera par un vote du Parlement européen, qui tient à tout prix à ce qu'il soit à nouveau choisi parmi les chefs de file avancés par les différentes familles politiques pour les européennes. Cela avait été le cas en 2014 avec Jean-Claude Juncker, qui était la tête de liste ("Spitzenkandidat") des conservateurs du PPE arrivés premiers des élections.

Mais le choix du candidat soumis au vote des eurodéputés appartient lui au Conseil européen, l'instance réunissant les dirigeants des États membres, qui ont toujours refusé de promettre qu'ils le désigneront parmi l'un des "Spitzenkandidaten".