Il a été condamné dimanche à six ans de camp de travail.

Un Américain condamné dimanche par la Corée du Nord souhaitait l'être pour révéler la situation des droits de l'homme dans les prisons de l'Etat communiste, a indiqué samedi l'agence de presse nord-coréenne officielle KCNA. Matthew Miller, âgé de 24 ans, avait été arrêté en avril après avoir été accusé d'avoir déchiré son visa et demandé l'asile auprès de l'Etat communiste, où sont également détenus deux autres Américains, Jeffrey Fowle et Kenneth Bae. Il a été condamné dimanche à six ans de camp de travail.

Le jeune homme de 24 ans avait "l'idée idiote de vivre la vie d'un prisonnier pour rendre compte de la situation des droits de l'Homme en prison", a indiqué KCNA dans un récit intitulé "Rapport détaillé sur la vérité du crime d'un Américain".

Il "a délibérément perpétré ces actes criminels dans le but d'aller directement en prison, et de faire connaître au monde le degré de respect des 'droits de l'homme'", peut-on lire dans le communiqué.

Le 8 septembre, les Etats-Unis avaient appelé à la libération de leurs trois ressortissants.

D'après des analystes, ce procès entre dans le cadre des efforts de Pyongyang pour pousser Washington à la négociation.