Comme une traînée de poudre, la rumeur s'est répandue ces derniers jours. Sur Internet d'abord, puis dans la presse américaine. Au point que le «New York Times» et le «Washington Post» s'interrogent sur « le mystère de la bosse sous la veste ». A l'origine de la rumeur, une photo du candidat républicain pendant le débat du 30 septembre en Floride: on semble y deviner un petit renflement en forme de boîte carrée entre les omoplates présidentielles.

Un mouchardpour souffler des réponses à un «W» en difficulté? Un récepteur radio permettant aux conseillers du président de lui indiquer les réponses pendant le débat? « C'est ridicule. Il y a beaucoup de gens qui ont passé bien trop de temps sur les sites conspirationnistes gauchistes », a ironisé Scott Stanzel, porte-parole de campagne du président. « Avez-vous entendu celle sur Elvis (Presley) qui devrait arbitrer le troisième débat? », a-t-il ajouté.

Cela n'a pas suffi à étouffer la rumeur. Les «web logs» politiques, ces journaux en ligne tenus par des individus et qui fleurissent durant cette campagne électorale, détaillent, photos et vidéos à l'appui, les procédés possibles pour réaliser une telle triche. « Il n'y avait rien sous son costume », a encore martelé dans le «New York Times» Nicolle Devenish, directrice de la communication de la campagne Bush. Même le tailleur présidentiel, Georges De Paris, s'est mêlé au débat. Pour lui, la coupe serrait un peu M. Bush au niveau des épaules, ce qui a pu exagérer l'effet d'un faux pli.

© La Libre Belgique 2004