International Une polémique sur l’attitude de l’auberge est venue s’ajouter au drame.

Les policiers australiens sont toujours sur la brèche pour tenter de retrouver Théo Hayez. Des grands moyens ont été déployés à Byron Bay, station balnéaire où le jeune homme a été vu pour la dernière fois.

Les recherches se concentraient toujours sur les alentours du phare de Byron Bay, où un dernier signal du téléphone portable de Théo Hayez a été enregistré par une borne. Les fouilles ont été déplacées légèrement vers un versant d’une falaise à l’Ouest, entre le lieu-dit The Pass et le phare. Des chiens policiers et des agents poursuivent les recherches dans cette zone. Une équipe de grimpeurs spécialisés est aussi sur le terrain. Des plongeurs et des drones sont aussi mis à contribution.

Aucune piste n’a pu être privilégiée. Nos confrères de VTM évoquaient ce jeudi l’hypothèse d’une baignade qui aurait mal tourné. Ils avaient déjà indiqué que le soir de la disparition le jeune homme aurait été prié de quitter la boîte de nuit à cause d’un taux d’alcool trop important. Toujours selon la chaîne flamande, un camping aurait été découvert dans les bois autour de la baie. Une information à prendre avec précaution puisqu’elle ne vient que d’une seule source.

Une polémique est venue s’ajouter au drame. La personne qui accompagnait Théo dans la vidéo où on le voit le soir de sa disparition chez un caviste a mis en cause l’auberge où le disparu logeait. En effet, Antoine Van Laethem reproche à celle-ci de ne pas avoir signalé l’absence de Théo Hayez plus tôt. Une accusation que l’auberge n’a pas voulu commenter.