Valérie Trierweiler, la compagne du président français François Hollande, est hospitalisée dans un hôpital parisien depuis jeudi, révèle dimanche Le Parisien sur son site internet.Selon le journal, Valérie Trierweiler serait "très abattue et éprouvée par les révélations au sujet de la liaison prêtée à François Hollande avec l'actrice Julie Gayet". L'Elysée a confirmé qu'elle était hospitalisée vendredi après-midi et non pas jeudi comme l'annonçait le quotidien, pour "du repos et quelques examens"

Le journal français précise que le couple présidentiel "s'est donné quelques jours pour clarifier la situation".

Le magazine people français Closer a révélé jeudi, photos à l'appui, que le président François Hollande aurait une romance avec l'actrice Julie Gayet. François Hollande a déploré une violation de sa vie privée, et non une diffamation, ce qui pour certains observateurs peut se comprendre comme un aveu d'infidélité (lire l'analyse à ce propos) Valérie Trierweiler, elle, n'a toujours pas réagi.

Il était prévu que l'Elysée clarifie la situation samedi soir, mais il n'y a finalement eu aucun communiqué. L'hospitalisation de la Première dame pourrait en être une raison.

"Il faut tourner la page"

Ségolène Royal était l'invitée du journal de 13h de France 2. La première question concernait, sans surprise, l'affaire Hollande/Gayet. "Vous ne m'avez pas invitée pour commenter cela. Cela dit je ne vous en veux pas de me poser la question. (...) L'actualité est là", a répondu lex-compagne de François Hollande,Ségolène Royal, visiblement bien préparée à la question. Mais elle n'a pas voulu commenter l'affaire, pour éviter d'alimenter ce qu'elle qualifie de "feuilleton" loin des préoccupations des Français. Quand le journaliste la relance en lui demandant si cette affaire était un fait politique, l'ex-compagne de François Hollande répondra laconiquement : "Il faut tourner la page et se remettre au travail".