"Aujourd'hui, Valls ne remplit pas les critères pour être investi par le mouvement En Marche! ?", demande ce mercredi matin le journaliste d'Europe 1 à Jean-Paul Delevoye, président de la commission d'investiture du parti d'Emmanuel Macron. La réponse de celui-ci fuse : "Absolument".

Jean-Paul Delevoye appuie sa décision par des critères."À ce jour, il n'est pas dans les critères d'acceptation de sa demande. La commission que je préside ne peut pas analyser la candidature de M. Valls.(...) Il n'est pas opportun pour le mouvement En Marche! d'intégrer sa candidature." Mais surtout, une condition manque selon le président de la commission d'investiture d'En Marche! : être adhérent du parti.

Selon M.Delevoye, le parti d'Emmanuel Macron n'a "pas vocation à recycler" mais "à construire une nouvelle offre politique citoyenne."

Mardi, Manuel Valls avait annoncé qu'il serait candidat aux élections législatives sous la bannière La République en marche d'Emmanuel Macron, ce qui avait fait réagir dans le monde politique. Dans la foulée, Benjamin Griveaux, le porte-parole du nouveau parti, avait assuré que l'ancien Premier ministre PS devait d'abord être investi. Visiblement, cette candidature n'aura pas lieu.

L'ancien Premier ministre devra, donc, s'il veut être réélu en tant que député, se présenter sous l'étiquette d'un autre parti. D'autant qu'une candidate En Marche! a déjà posé candidature dans sa circonscription. Manuel Valls pourrait alors se présenter sous l'étiquette du PS mais rien n'est moins sûr.

Le Parti socialiste qu'il a officieusement quitté pour (tenter de) rejoindre le parti d'Emmanuel Macron a lui aussi annoncé qu'il investirait un autre candidat que Manuel Valls.

Le Maire ne sera pas député

Au cours de la même interview, le journaliste prend des nouvelles de Bruno Le Maire auprès de Jean-Paul Delevoye. L'élu Les Républicains lance des appels du pieds à Emmanuel Macron pour embarquer dans la majorité... et peut-être au gouvernement.

- Fabien Namias : Bruno Le Maire sera-t-il candidat majorité présidentielle puisqu'il l'a souhaité ?

- Jean-Paul Delevoye : A ce jour, pas de dépôt de candidature.

- Fabien Namias : Ah, lui non plus ?

- Jean-Paul Delevoye : Non.