Manuel Valls a entamé une visite de deux jours en Bretagne. A son arrivée à la gare de Rennes, ce mercredi soir, le ministre de l'Intérieur français a été accueilli par une centaine de personnes particulièrement remontées.

Celles-ci l'ont copieusement sifflé et hué. Les "Valls démission" ont tonné dans l'enceinte de la gare et ce, dès la sortie du TGV. Face aux caméras, de nombreux manifestants ont arboré la tristement célèbre quenelle. Des boules puantes ont également été jetées. D'après Ouest-France, les fauteurs de trouble seraient des opposants au mariage pour tous.

Comme le montrent des vidéos prises lors de l'incident, le service d'ordre a dû repousser les détracteurs qui attendaient le ministre de pied ferme.

Ces protestations interviennent quelques jours après que Manuel Valls, avec l'accord du Premier ministre Jean-Marc Ayrault, ait adressé une circulaire aux préfets des différentes villes de France, leur rappelant qu'"ils peuvent interdire un spectacle pour risque de trouble à l'ordre public". Directement visé : Dieudonné, l'humoriste controversé déjà condamné pour antisémitisme, qui est censé débuter une tournée en France.