Des diplomates américains qualifient le Premier ministre russe Vladimir Poutine de "mâle dominant" ("alpha-male") et le président russe Dmitri Medvedev de dirigeant "hésitant", selon le quotidien russe Kommersant qui cite lundi des documents diffusés par le site WikiLeaks.

Selon le journal, ces informations obtenues par WikiLeaks ont été publiées dans l'hebdomadaire allemand Der Spiegel et postées ensuite par un lecteur dans son blog sur Twitter.

"Les Américains qualifient le président russe Dmitri Medvedev de pâle et hésitant et le Premier ministre Vladimir Poutine de mâle dominant", écrit Kommersant.

Selon une source au Kremlin, citée par le journal, Washington avait prévenu Moscou que WikiLeaks allait publier des informations susceptibles de nuire aux relations russo-américaines et les dirigeants russes sont préparés. "Nos propres diplomates sont parfois aussi francs dans leurs messages internes", a déclaré cette source.

Pour Dmitri Peskov, porte-parole de M. Poutine, il est prématuré de commenter les caractéristiques données au Premier ministre russe.

"D'abord, il faut voir quels diplomates, de quel rang, ont fait ces commentaires et dans quels documents", a déclaré M. Peskov à Kommersant.

"Et puis, il faut établir s'il s'agit vraiment de M. Poutine", a-t-il ajouté. Les câbles diplomatiques américains publiés par Wikileaks, devenu célèbre pour avoir révélé 400.000 documents confidentiels sur la guerre en Irak, comportent des appréciations "désagréables" sur la politique et les dirigeants russes susceptibles de blesser Moscou, selon Kommersant.

"Les nouvelles révélations de Wikileaks peuvent provoquer une brouille entre les Etats-Unis et la Russie", tout comme avec la moitié des pays de la planète, a estimé le quotidien.