Raccourcir les bouleaux trop élancés

Un bouleau pousse rapidement. En quelques années seulement, un arbuste haut d'un bon mètre à la plantation atteint une taille imposante, obscurcissant les pièces de la maison tandis que ses graines se répandent partout, bouchant même les gouttières. Mais un bouleau planté trop près d'une habitation ne doit pas nécessairement être abattu. Cet arbre a la particularité de bien supporter un étêtage radical. En ce moment, si les températures ne sont pas négatives, nous pouvons supprimer la cime d'un bouleau trop élancé. La coupe est effectuée en biais et la plaie est recouverte par un mastic contenant un fongicide afin d'éviter les attaques cryptogamiques. Il est parfaitement possible d'enlever plus de la moitié de la hauteur pour peu que des branches latérales restent bien présentes sur le tronc. Les branches les plus proches de l'endroit de coupe vont bénéficier de toute la vigueur de la sève. Elles vont se redresser et reformer une nouvelle tête au bouleau qui, bien que raccourci de quelques mètres, retrouvera une silhouette harmonieuse.