Batibouw, c'est pour bientôt ! A l'heure de ce célèbre, immense et populaire salon pour la maison, on s'est penché avec Camber sur l'aménagement qui fait fantasmer : le dressing.


Il y a 20 ans, deux passionnés de l'aménagement intérieur qui ne trouvaient pas ce qu'il voulaient dans le commerce lancèrent leur petite entreprise. Luc Uyttenhove et Jean-Christophe Staquet créaient ainsi les As du Placard/Kastenkenners, soit des propositions d'aménagements personnalisés et sur-mesure des pièces à vivre de la maison pour des bibliothèques, des placards, des bureaux, ...

Depuis quelques mois, cette entreprise bien connue a fait peau neuve pour répondre aux attente d'un public plus exigeant et être davantage en adéquation avec sa gamme de produits plus haut de gamme et sur-mesure que le terme « Les As du Placard » ne le laissait paraître.

Aujourd'hui, comme le dit Jean-Christophe Staquet, un des patrons de la société, « Camber est davantage rentré dans les chambres à coucher des familles » en devenant ce faisant l'un des spécialistes des dressings. Il nous expose quelques idées éclairées sur ces espaces de rangement qui font tellement rêver à l'heure où les garde-robes s'étoffent.


Le meilleur ami des dressings : le LED à intégrer

Ce système d'éclairage très basse consommation est facilement intégrable au dressing, aussi simple soit-il. Cela permet d'éclairer un tiroir, une penderie à l'ouverture, de rétro-éclairer un espace de rangement.

© Camber


La bonne idée côté organisation

Pour les hommes, mieux vaut un dressing avec une plus grand partie de penderie courte et d'étagères plus larges. Pour les femmes, pensez à un plus grand espace de rangement pour les chaussures et bottes et une penderie plus haute pour les robes.

© Camber


Quand on a de la place : le dressing en U

C'est le dressing de rêve par excellence, qui habille une pièce et permet l'immersion totale dans ses vêtements. Avec une vue à 270°, on peut tout se permettre au niveau aménagement : penderie courte et longue, tiroirs à chemise, à sous-vêtements, espace chaussures. Un seul impératif : avoir au moins 60 cm de profondeur pour les penderies et 40 cm pour les étagères. Evidemment, on n'oublie pas le miroir à poser sur une porte coulissante, à l'intérieur d'une porte battante ou rétro-éclairé sur un mur.

>> Le must : avoir l'espace pour y mettre un îlot central qui permet de déposer les vêtements, de les replier, ...

© DR


Un dressing sous les combles ? Évidemment !

Les coins perdus ne le sont plus si on songe à y installer placards, étagères et penderies inventives. Les Velux peuvent être encadrés par des penderies protégées par des portes pour éviter que la lumière ne « passe » les vêtements.

Une inclinaison importante du toit n'est pas non plus un problème : un système de double fond existe qui permet de ranger sur des étages à l'arrière les accessoires les moins utilisés tandis que la partie à l'avant et en haut servira de penderie.

>> Le must : réserver un espace à l'arrière pour y ranger les valises qui s'entassent sur les armoires.

© DR
© Camber


Le dressing pratique en L

Deux pans de mur permet de créer un dressing très accessible et l'on y embrasse d'un oeil l'ensemble des possessions fashion ! Pour le faire vivre, pensez à créer des irrégularités en imaginant des étagères aux profondeurs différentes.

La touche originale : terminer le L par une coiffeuse qui permet également de déposer des accessoires ou de poser des vêtements le temps du choix de la tenue.

© DR


Le dressing malin à double-entrée

C'est l'occasion de repenser la fonctionnalité d'un couloir entre deucx pièces ! Un dressing à double-entrée sert de liaison entre deux pièces (la chambre et la salle de bain par exemple). Les pièces en enfilade gagnent en cachet.


Les dressings droits aussi sont sympa !

Il peut se faire oublier en longeant un mur, en mélaminé blanc ou bien faire partie d'un relooking global de la chambre à coucher.

© Camber


La master bedroom, le rêve intégré

Si vous avez un peu d'espace, la tendance est à la Master Bedroom, un espace de détente tout confort, composé d’une chambre à coucher, d’un dressing pour elle et pour lui, d’un espace multifonctionnel avec bureau ou coiffeuse...

>> Un exemple concret sera à voir à Batibouw. Camber y proposera également sa vision du dressing de Christian Grey. (Hall 3, stand 318).

© DR


PRATIQUE

Il existe désormais 14 magasins en Belgique où des conseillers et des architectes d'intérieur aident les clients à envisager puis finaliser un projet. www.camber.be

Un ordre de prix : entre 800 et 1500 euros le mètre linéaire (plus le placard est grand, plus le prix au mètre linéaire diminue)

Le salon Batibouw se tiendra du 26 février au 8 mars 2015 inclus.