Guides discrédités

Après la France les années précédentes (suicide de Bernard Loiseau suite à une note rabaissée au GaultMillau, révélations incendiaires d'un ex-inspecteur du Michelin), c'est au tour de la Belgique d'être touchée par le scandale. L'édition 2005 du Michelin a en effet été retirée provisoirement de la vente suite à l'attribution d'un Bib gourmand à l'«Ostend Queen», un restaurant pas encore ouvert au moment du bouclage du guide.

Hubert Heyrendt
Guides discrédités
©AP

Après la France les années précédentes (suicide de Bernard Loiseau suite à une note rabaissée au GaultMillau, révélations incendiaires d'un ex-inspecteur du Michelin), c'est au tour de la Belgique d'être touchée par le scandale. L'édition 2005 du Michelin a en effet été retirée provisoirement de la vente suite à l'attribution d'un Bib gourmand à l'«Ostend Queen», un restaurant pas encore ouvert au moment du bouclage du guide mais parrainé par Pierre Wynants, du «Comme chez soi».

A priori, cette bourde du guide rouge devrait ravir ces concurrents... Que du contraire car, comme le rappelait un responsable français lors de la présentation du guide GaultMillau Bénélux 2005, quand le Michelin est frappé de discrédit, ce sont tous les guides qui en souffrent.

Mais le calme devrait bientôt revenir sur la scène gourmande belge, la nouvelle édition du Michelin Bénélux (23 €) devant ressortir en librairies d'ici quelques mois, le temps de le réimprimer... et de faire un petit tour à Ostende pour goûter à la cuisine de l'«Ostend Queen», une inspection qui pourrait bien lui laisser son Bib gourmand.

Pour le reste, rien ne changera. Pas question de retirer sa troisièle étoile à Peter Goossens donc qui, depuis son «Hof van Cleve», s'est aujourd'hui hissé au sommet de la gastronomie belge, comme en témoignent les notes obtenues dans la plupart des guides (cf. encadré).

Le chef flamand conserve en effet sa note de 19,5/20 dans l'édition 2005 du GaultMillau (25 €). Laquelle offre son titre de «meilleur chef de l'année» à Kris De Bruyn, du «Bistro Novo» à Rooselare (17/20). Selon Marc Declercq, administrateur délégué du guide, il s'agit d'une belle maison qui joue sur la pureté de l'assiette et une cuisine fidèle au terroir belge mêlant habilement produits nobles et moins nobles, tout en réussissant à conserver simplicité et prix attractifs (lunch à 25 € et menu à 65 €). Cette édition est en outre marquée par la rétrogradation de 19 à 18 de «Bruneau» et du «Karmeliet» de Geert Van Hecke et par la hausse de 17 à 18 du «'t Oud Konintje» de Waregem.

Enfin, le plus belgo-belge des guides - même s'il s'offre une escapade au grand-duché de Luxembourg, le Lemaire (18 €), consacre lui aussi Peter Goossens comme meilleur chef, restant pour le reste fidèle à ses petits chouchous («Sea Grill», «Bruneau», «Comme chez soi»...).

Soit une année faste pour Goossens mais aussi plus généralement pour la cuisine flamande, rivalisant aujourd'hui avec celle de la capitale, tandis que la Wallonie est toujours à la traîne...

Envie d'y goûter?

- Hof van Cleve: Riemegemstraat 1 à 9970 Kruishoutem. Tél.: 09.338.58.48. Webwww.hofvancleve.be.

- Bistro Novo: Hugo Verriestraat 12 à 8800 Rooselare. Tél.: 051.24.14.77. Webwww.bistronovo.be.

Les autres guides

- Le guide «Delta Belgique» est un annuaire très complet et très pratique grâce à ses nombreux index (24,75 €). Les Delta d'or 2005 vont au «Cor de chasse» de Mario Elias à Barveaux-sur-Ourthe et au «Sire Pynock» de Frank Lol à Louvain. A paraître: le Guide Delta Bruxelles.

- La 2e édition du guide «Belga Planet» propose un choix de restaurants à Bruxelles et dans le Brabant wallon classés par type de cuisines, complété par une sélection très utile d'adresses (épiceries, magasins de décoration, beauté...) (12 €).

- Le «Bruxelles Ni vu ni connu» propose plus de 1000 adresses de la capitale et de ses environs, réparties entre restaurants, lieux de sorties, plus une rubrique inédite de «chefs chez soi» (17,95 €).

© La Libre Belgique 2005