London's eating: Un gastro-pub

Changement à Londres ces dernières années, les antiques pubs se la jouent restos gastronomiques ! Le résultat n’est alors pas toujours à la hauteur, mais le "Harwood Arms", à Fulham, est la crème de la crème en la matière.

London's eating: Un gastro-pub
©D.R.

Changement à Londres ces dernières années, les antiques pubs se la jouent restos gastronomiques ! Le résultat n’est alors pas toujours à la hauteur, mais le "Harwood Arms", à Fulham, est la crème de la crème en la matière. Récompensé par une étoile Michelin en janvier 2010, l’endroit ne désemplit pas, et il faudra s’y prendre plusieurs semaines à l’avance pour espérer y décrocher une table. Côté déco, le pub rustique a gardé son confort campagnard, mais le charme est bien là : lumières tamisées, bougies, tables en bois, murs aux couleurs claires Au centre des lieux, trône évidemment le bar, où l’on pourra déguster quelques kippers (harengs fumés) en buvant un Bloody Mary ou une bonne bière anglaise.

Mais, en hiver, on se pressait surtout au "Harwood Arms" pour sa spécialité, le gibier. Normal, l’un des patrons est un grand chasseur ! S’il ne fournit plus lui-même son resto à cause des réglementations, il fait appel à de petits fournisseurs strictement anglais. Tout ici est excellent. Comme ce vol-au-vent (7,50 £) à l’agneau (ris et langue), topinambours, graines de moutarde, où la pâte feuilletée et la viande sont parfaitement savoureuses (photo). Ou ce pâté de gibier (6,50 £) accompagné d’une gelée épicée de "vin chaud". Mais on atteint l’apothéose avec cette variation autour d’une bécasse du Berkshire (25 £) : toast avec foie et cœur, cuisses confites, filet, tête et cerveau, le tout accompagné de céleri, d’une gelée au sloe gin et d’une typique sauce anglaise à base de pain. En face, l’épaule d’agneau (17,75 £) ne démérite pas. Parfaitement confite, elle émerge d’un très bon bouillon au romarin, accompagnée de haggis écossais croustillant. On arrose le tout avec un très agréable Crozes Hermitage "Les Amandiers" domaine du Murinais 2007 (30 £). Si les desserts sont simples, ils terminent merveilleusement le repas. Tout d’abord ces gâteaux épicés (7,50 £), servis avec de la sour cream, des suprêmes d’orange et une gelée au whisky. Rustique et raffiné à la fois. Tout comme ce pudding à base d’orge, pruneaux et sucre brun (7 £), sorte de riz au lait aux saveurs hivernales.

Bref, un lieu décontracté où l’on déguste une excellente cuisine mettant délicieusement en valeur des produits et des préparations typiquement anglaises avec une touche de créativité. Et les prix sont plus que raisonnables pour un étoilé !