Quand Noël se décline en chocolat

Pour mieux faire briller nos tables de fêtes, les chocolatiers affirment en cette période leur « Sweet power ». Ils débordent de créativité, dorlotent nos papilles et nous offrent, en avant-première, leurs irrésistibles douceurs… quitte à détrôner la traditionnelle bûche de Noël. En voici en voilà...

Quand Noël se décline en chocolat
©Reporters
Céline Pécheux

Pour mieux faire briller nos tables de fêtes, les chocolatiers affirment en cette période leur « Sweet power ». Ils débordent de créativité, dorlotent nos papilles et nous offrent, en avant-première, leurs irrésistibles douceurs… quitte à détrôner la traditionnelle bûche de Noël. En voici en voilà...

Des blogs en sucre, des émissions de « gâteaux réalité», des chefs qui brillent au firmament de la gastronomie et du petit écran, des livres par mille feuilles, des boutiques multi ou uni-desserts qui ouvrent tous les mois : la folie pâtissière n’en finit pas de se répandre. Comme une traînée de (sucre en) poudre ! Toujours prête à faire sauter toutes nos inhibitions gourmandes. Et l’hiver promet d’être doux, très doux. Petit tour chez nos chocolatiers préférés.

Pour les gourmands raffinés

L'INCONTOURNABLE "SOFA"

Quand Noël se décline en chocolat
©A. Bibaut


Le pâtissier Fabrice Collignon sort le le grand jeu pour les fêtes. Outre les plaisirs sucrés et salés, on retrouve une bûche de Noël toute rouge à la mousse de chocolat noir Manjari. Mais aussi à la gelée de framboise à la violette. Le biscuit est au cacao, le glaçage à la framboise avec des flocons de guimauve. Un véritable délice artistique!

www.fabricecollignon.be

Pour les design lovers

LE PÈRE NOËL DE PIERRE MARCOLINI


Chez Pierre Marcolini, le Père Noël revisité par Charles Kaisin se voit relooké de la tête aux pieds. Avec son beau costume rouge et blanc en chocolat, cette véritable petite oeuvre design qui glisse sur un joli tapis de boules de neige aux noisettes et noix de macadamia est un must ! (62€).

www.marcolini.be

Pour les grands enfants

LES TRUFFES PÉCAN DE BENOÎT NIHANT

Quand Noël se décline en chocolat
©Benoît Nihant


Croustillantes et fondantes, ces truffes à la noix de pécan régalent les becs sucrés pendant les fêtes. La noix préférée des américains est ici broyée pour en faire un praliné à l’ancienne, le tout relevé par une pointe de sel marin. Un délice Made-in-Belgium ! (24€ le coffret).

www.benoitnihant.be

Pour les hipsters

LA BÛCHE DE NOËL HENDRICK’S

Quand Noël se décline en chocolat
©Hendrick's


A la rédaction, on craque totalement pour cette bûche de Noël old school. A l’intérieur, un biscuit au chocolat léger, imprégné d’un soupçon d’eau de rose et de gin Hendrick’s. Une pâtisserie arty et anti-clichée à commander avant le 18 décembre chez le célèbre costumier, Café Costume. (Pour 8 à 10 personnes. 150€ pièce).

www.hendricksgin.com - www.cafecostume.be

Pour les gastronautes

L’OURS POLAIRE DE WITTAMER


Pour les aventuriers de la gastronomie, direction le Pôle Nord avec ce gâteau « givré » en forme d’ours blanc. Au menu : de la glace vanille et chocolat recouverte d’un velours de chocolat blanc. Un délice régressif qui plaira aux petits comme aux grands. (Pour 6 à 8 personnes, 58€).

www.wittamer.com

Pour les fines bouches

LES BOULES DE NEIGE DE TANGUY SERRAES


Ces boules de neige venues tout droit de Gand sont les friandises les plus en vue du moment : un nuage de vanille et une fine couche de chocolat noir saupoudrée de sucre glace. Selon le jeune chef Tanquy Serraes à l’origine de la recette : une boule de neige parfaite craque lorsque vous mordez dedans et fond sur la langue, comme de la neige au soleil. (Coffret cadeau de 18 pièces, 198 grammes, 4,90 €).

www.confi serielarmuseau.com

Pour les néo-tradis

LES SUCETTES EN CHOCOLAT DE GODIVA

Quand Noël se décline en chocolat
©Godiva


Vestiaire bcbg, achats raisonnés, traditions retrouvées, les signes ne trompent pas : l’air du temps est aux valeurs sûres. Chez Godiva, la friandise préférée des enfants se décline dans une version de Noël au chocolat fondant orné de sujets du calendrier de l’Avent. (Les deux sucettes chocolatées, 4,75€)

www.godivachocolates.eu

Pour les design lovers

LE PÈRE NOËL DE PIERRE MARCOLINI


Chez Pierre Marcolini, le Père Noël revisité par Charles Kaisin se voit relooké de la tête aux pieds. Avec son beau costume rouge et blanc en chocolat, cette véritable petite oeuvre design qui glisse sur un joli tapis de boules de neige aux noisettes et noix de macadamia est un must ! (62€).

www.marcolini.be

Pour les bobo écolos

LES SAPINS EN CHOCOLAT DE JEAN GALLER

Quand Noël se décline en chocolat
©Galler


À l’occasion des fêtes de Noël, une forêt stylisée voit le jour sous l’impulsion de Jean Galler. Sa recette ? Trois sapins moulés dans le meilleur des chocolats, composés du noir d’exception, de noisettes dragéifiées et de chocolat blanc. Des cônes délicieusement appétissants qui ne résisteront pas longtemps aux gourmands. (38€ pour l’écrin de trois sapins).

www.galler.com

Pour les choc-séducteurs

LA BOÎTE GLAMOUR DE MARY


Il y a cinq ans, Olivier Borgerhoff reprend le chocolatier Mary, fournisseur breveté de la Cour de Belgique depuis 1942. D’après le New York Times, c’est même le meilleur chocolatier du monde ! Alors c’est sûr, cette jolie boîte glamour avec son beau ruban rouge et ses pralines extra fines à l’intérieur, est le cadeau parfait pour mettre belle-maman dans sa poche. (La petite boîte Glamour, soit +/- 300g de fi nes pralines Mary : 28.5 €. La grande boîte Glamour, soit +/- 1,1kg de fines pralines Mary : 89 €).

www.mary.be

« Astérix » au pays du Chocolat


On l’appelle le « Rodin » de la ganache. Comme le sculpteur qui travaillait le marbre, Patrick Roger, artisan-chocolatier parisien installé au Sablon, utilise le chocolat comme matière brute et le transforme en pièce géante de plusieurs dizaines de kg. On lui doit notamment une raquette géante pour Yannick Noah ou un puzzle en chocolat pour Jean-Paul Gaultier. Aussi beau que bon !

www.patrickroger.com

Manon for ever

Quand Noël se décline en chocolat
©Neuhaus


Au panthéon de la praline bruxelloise trône le manon. Certains l’aiment avec une noisette, d’autres avec un cerneau de noix. Chez Neuhaus on le fait avec une noix de Pécan. On ne se lasse jamais de cette petite bouchée gourmande, fourrée de praliné, de crème fraîche et/ou de crème au beurre aromatisée à la vanille ou au café, sur fond de nougatine, enrobée, selon les recettes, d’un fondant confi seur ou de chocolat blanc glacé au sucre.

www.neuhaus-online-store.com


Sur le même sujet