Ces 17 aliments qui peuvent vous mettre en danger de mort

Certains aliments qui se consomment dans plusieurs régions du monde peuvent s'avérer hyper toxiques lorsqu'ils ne sont pas préparés correctement. Une infographie en relève dix-sept.

Ces 17 aliments qui peuvent vous mettre en danger de mort
©REPORTERS
Rédaction lifestyle

Certains aliments qui se consomment dans plusieurs régions du monde peuvent s'avérer hyper toxiques lorsqu'ils ne sont pas préparés correctement. Une infographie en relève dix-sept. 

Certaines personnes aiment le danger, l'aventure. D'autres ne sont pas encore au courant des risques encourus parfois en se mettant à table. Mais oui des plats, souvent très populaires, peuvent virer au drame. Pour aider les gastronomes imprudents à ne pas risquer leur vie, le site MrGamez.com a publié une infographie qui reprend chacun de ces 17 aliments dangereux en proposant des conseils sur la manière de les cuisiner et de les manger.


L'ackée ou aki

C'est le fruit national des Jamaïcains. Cultivé dans les régions tropicales, il se rapproche du litchi et est très prisé dans la cuisine antillaise. Sauf que cet aliment peut provoquer le coma et la mort. En fait, il est gorgé d'hypoglycine, un poison qui se libère lorsque le fruit est consommé immature. Sa toxicité diminue (mais ne s'élimine pas totalement à la cuisson) avec l'exposition à la lumière et donc lorsqu'il s'ouvre par lui-même. Les accidents sont nombreux en Jamaïque, on parle d'une personne sur 100 qui développe une intoxication alimentaire chaque année suite à cette consommation.


Le Fugu (Poisson-globe)

Ce met délicat se consomme au Japon. Le cuisinier qui propose ce plat doit être formé pour le servir car certains organes, comme les ovaires, intestins et le foie, de ce poisson contiennent de la tétrodotoxine, un poison 1200 fois plus mortel que le cyanure. Depuis le début de cette année, on relève déjà cinq décès suite à cette consommation imprudente.


La Bullfrog

Cette grenouille exotique est consommée en Afrique (Namibie particulièrement). Lorsqu'elle est jeune, son corps contient des substances toxiques qui peuvent être mortelles.


Les noix de cajou

C'est un en-cas apprécié partout dans le monde. Généralement, elles sont vendues déjà cuites. Car crues, elles contiennent de l'urushiol, une substance très toxique.


Le sannakji

En Corée du Sud, on consomme ce poulpe vivant. Il est recommandé de le saisir rapidement avec des baguettes sinon, il peut s'enfuir. Mais surtout, il vaut mieux le croquer dès qu'il est dans la bouche et bien le mastiquer car ses tentacules peuvent vous étouffer. Six personnes ont déjà perdu la vie cette année en consommant ce met très apprécié pour sa fraîcheur.


Le Hakarl (requin)

Cette spécialité islandaise à base de requin du Groenland peut être très dangereuse lorsqu'elle est mal préparée. La chair de ce poisson est toxique car il n'est pas muni de reins pour expulser l'urine. Le plat nécessite donc une longue préparation avant d'être consommé par ceux qui n'ont pas peur de l'odeur d'ammoniac.


Les palourdes ensanglantées

Cette espèce de coquillage est remplie d'un liquide rouge qui contient de nombreux virus (hépatite A, typhoïde, dysenterie) et bactéries. Elle est principalement consommée en Chine, à Shanghai. Environ 15 % des personnes qui en mangent contractent une infection.


Le Casu Marzu (fromage pourri)

Ce fromage provient de Sardaigne. Il est connu pour être infesté de larves vivantes. Il faut d'ailleurs attendre un état de décomposition avancé avant de le consommer, sa texture devenant alors molle avec un liquide qui s'écoule. Malgré tout, c'est un produit très apprécié. Mais, le déguster comporte certains risques sanitaires vu que ces asticots résistent à l'acidité des sucs gastriques et peuvent transiter vivants dans le tube digestif. Les risques : des lésions intestinales.


L’echizen kurage

Encore un plat consommé au Japon. Cette méduse géante doit être bien cuite, sinon, elle peut être toxique.


Le manioc

Le manioc doit être bien cuit, car, amer, il comprend du cyanure. En 2005, 21 enfants philippins ont perdu la vie suite à une intoxication au manioc.


Le pangium edule

Ce fruit d'Asie du sud-est doit être bien fermenté pour être consommé car il contient du cyanure d'hydrogène. Les graines sont donc d'abord bouillies puis enfouies dans la cendre entourées de feuilles de bananiers et enterrées plusieurs jours.


Fesikh

Ce poisson consomme salé et fumé en Égypte n'est pas éviscéré. Il peut donc contenir des tas de bactéries dangereuses pour la santé avec des risque de botulisme.


La cervelle de singe

Consommée en Asie dans certains pays, la cervelle de singe peut transmettre la maladie de Creutzfeld-Jakob. Elle doit être bien cuite.


Les feuilles de rhubarbe

Si la tige est très appréciée dans les tartes, les feuilles sont dangereuses et contiennent de l'acide oxalide, très nocif pour les reins.


L’absinthe

Plus besoin de présenter cette plante qui se consomme chez nous sous forme de spiritueux. Elle est connue pour provoquer des troubles de la personnalité, hallucinations, menant parfois au suicide, voire des crises d'épilepsie.


Le sureau noir

Ses baies ont été administrées durant des années comme remède. Mais, lorsqu'elles ne sont pas consommées de la bonne manière, elles peuvent être mortelles. Insuffisamment cuites, elles peuvent provoquer diarrhées sévères et convulsions.


Le carambolier

Ce fruit exotique est très apprécié pour décorer les assiettes de desserts avec sa forme en étoile lorsqu'il est coupé en tranche. Mais il contient pas mal de neurotoxines dangereuses donc pour les personnes qui connaissent des insuffisances rénales.


Ces 17 aliments qui peuvent vous mettre en danger de mort
©MrGamez.com




Sur le même sujet