“Dans le Noir ?” le resto qui ne désemplit pas s'installe pour de bon à Bruxelles

Un concept pour découvrir ses limites et beaucoup de plaisir ! C’est nouveau à Bruxelles après Paris, Londres ou encore Barcelone et Saint-Petersbourg : les experts de la gastronomie dans un noir absolu installent un restaurant au Warwick Hotel à Bruxelles.

“Dans le Noir ?” le resto qui ne désemplit pas s'installe pour de bon à Bruxelles
©Dans le Noir
E.W.

Dans le noir, absolument tous les chats sont gris et c’est résolument ce qui plaît à la princesse Kate et au prince William qui ont apprécié plusieurs fois de dîner dans l’obscurité totale du restaurant “Dans le Noir ?” de Londres qui cartonne depuis plus de 10 ans, comme celui de Paris, premier du genre lancé il y a 17 ans par Edouard de Broglie, consultant qui avait envie de rajouter du sens à son travail. Ce qui plaît au couple princier anglais : de manger avec ses doigts, de ne plus être sûrs de rien côté goût et surtout d’être vraiment là incognito !

Noir absolu et guides attentifs

“Dans le Noir ?” le resto qui ne désemplit pas s'installe pour de bon à Bruxelles
©Dans le Noir ?


Le 17 juin, ce sera la première pour "Dans le Noir ?" Bruxelles, restaurant qui ouvrira ses portes à l’hôtel Warwick du jeudi au samedi soir, chaque semaine. Au programme, accueil par un guide-serveur porteur d’un handicap visuel. Et qui pourra vous donner de précieux conseils pour évoluer dans le noir. “Car nous sommes vraiment devenus des experts du noir”, explique (la bien nommée) Chanael Lenoir, directrice du développement international de l’enseigne. Car ceux qui espèrent pouvoir “tricher” grâce aux petits panneaux lumineux “Exit” en seront pour leurs frais : “Nous avons une dérogation à ce niveau, le noir est véritablement absolu”. Et les téléphones sont priés de rester à l’entrée : on n’a plus qu’à se concentrer sur le goût ! 

Les six guides-serveuses et serveurs ont terminé leur formation chargée de 6 jours et ils sont enthousiastes à l’idée de commencer. D’ailleurs, ce midi, c’était le saut dans le grand bain : ils ont pu s’occuper d’une partie du personnel de l’hôtel pour un service-test ! “Un bon guide doit mettre directement les clients en confiance car cela secoue un peu d’être plongé directement dans l’obscurité”, explique David, 36 ans. “On leur fournit le max d’infos possibles pour se déplacer, pour faire appel à nous sans lever la main où jeter un coup d’œil : tout est différent”, rigole Saïd, aveugle très actif dans le milieu du spectacle et de la danse. Pour Sara, le premier contact avec la clientèle a été fort : “C’était chaleureux, convivial, bienveillant, j’ai hâte d’y être en vrai”. Rada, formatrice et guide à Paris depuis 12 ans a aidé les Belges à se former et les trouve doués et très impliqués !

Expérience sensorielle

“Dans le Noir ?” le resto qui ne désemplit pas s'installe pour de bon à Bruxelles
©Dans le Noir ?


Une fois en confiance, ce qui pouvait paraître cérémonieux et intimidant pour les convives se transforme en une vaste expérience nouvelle et réjouissante lors du repas 3 services : “On entend des “wouaaah” toutes les deux secondes !”, les personnes touchent avec leurs doigts, se répondent : non, ce n’est pas du vin rouge, c’est du blanc !”, “Mais c’est quoi ce petit goût sucré ?”. Et il n’est pas rare de confondre du thon avec du veau, des agrumes avec des fraises…

"C’est vraiment une expérience humaine forte, sensorielle et gastronomique”, ajoute Inès Taranto, manager du restaurant belge : “D’ailleurs à la sortie, lors d’un petit debrief, les gens parlent soit de leur rapport au handicap qu’ils ont pu appréhender de près ou alors de ce qui était dans leurs assiettes”.

Dans les assiettes justement, on soigne les propositions et le chef du Warwick Grégory Lauwaert a eu le défi d’imaginer des recettes créatives et raffinées avec de la texture, des surprises, des produits qui se mêlent en bouche : “il n’y a pas de paella par exemple, ce serait trop répétitif à chaque bouchée”.

Enfin, hors de tout préjugé visuel, les équipes de Dans le Noir se rendent compte que les gens interagissent beaucoup plus avec les inconnus autour d’eux, les tables s’interpellent : on ne se parle pas de sa journée ou de ses soucis ici : on vit quelque chose de convivial, différent.

Le succès est d’ailleurs au rendez-vous dans 7 pays et 11 villes, le premier ayant ouvert en 2004 à Paris.

> Dans le noir, rés. sur www.danslenoir.com. Warwick Hotel, rue Duquesnoy, 5 - 1000 Bruxelles. Trois services et accord mets et vins, 69€, àpd 19.30.