La tarte au riz ? "Au vieux Tancrémont" alors !

À deux pas de Liège, cette tarterie propose des dizaines de tartes, et notamment la tarte au riz, au goût unique et apprécié par de nombreux Liégeois… et pas seulement qu’eux.

La tarte au riz ? "Au vieux Tancrémont" alors !
© D.R

Mais que cache donc cette boulangerie/tarterie si appréciée du grand public, et des Liégeois en particulier ? Oufti ! Une bonne tarte au riz nature évidemment… "On propose quatre formats : entière, demi, quart et huitième. La majorité des commandes sont des tartes entières ; c'est plus facile et agréable de la découper, à la maison, en famille…", explique Didier Van Hamme, le gérant. La tarte au riz nature est, sans doute, la plus connue. Ici, elle est différente. Et ce n'est pas qu'une légende, elle est vraiment différente. Il y a déjà sa texture, son aspect visuel. "Une bonne tarte au riz ? Coulante, onctueuse ou crémeuse. Avec un peu le goût de vanille. Elle doit être fleurie et avoir deux couleurs : du jaune et du noir. Les points noirs, ça signifie qu'elle a bien été cuite. Pas brûlée. Si déjà il n'y a pas ça, ce n'est pas une vraie tarte au riz", précise-t-il. Il y a ensuite les ingrédients utilisés pour préparer la tarte. "Un riz spécial, connu des boulangers. Il y a surtout le lait qui vient directement de la ferme, et même presque directement de la vache. Du lait qui n'est pas pasteurisé en somme, qui ne passe pas par plusieurs machines avant d'être conditionné. Tout ceci donne un goût unique à la tarte au riz. Mais je ne donnerais quand même pas la recette entière, on la garde pour nous", s'en amuse-t-il.

Cela fait un lustre que le Vieux Tancrémont existe. Les parents de Didier ont, eux aussi, géré la tarterie. Et aujourd'hui, à 44 ans, c'est le fils qui a repris les affaires il y a un peu plus de trois ans. Avec bonheur. Comment explique-t-il encore ce succès ? "Un peu comme notre histoire familiale… Je pense que les gens qui ont goûté la tarte au riz lorsqu'ils étaient petits et qui venaient avec leurs grands-parents ou parents, veulent faire de même avec leurs enfants maintenant. Ça se transmet de génération en génération. Et puis ça fait toujours une belle balade", conclut-il. Le salon de dégustation dispose également d'une aire de jeu (outdoor) où les enfants pourront s'amuser, pendant que les parents commanderont peut-être un deuxième morceau…

Quant aux prix, ils varient selon la taille de la tarte. Comptez 21 euros pour une entière, 3 euros pour un huitième de tarte. Pour les plus curieux, il existe aussi la tarte au riz version macarons ou spéculoos. Et pour ceux qui ont du diabète, pas de panique ! Il y a aussi une version appropriée. À côté de la tarte au riz, 26 autres choix de tartes, plus traditionnelles et toujours faites maison sont à la carte. On oublie de dire qu’une fois achetée, la tarte peut être congelée… mais quelques heures seulement, sinon le goût ne sera quand même plus pareil !

Les tartes de Chaumont-Gistoux, l’autre adresse à ne pas louper dans le Brabant wallon

On ne trouve pas les mêmes produits qu’Au Vieux Tancrémont, mais la réputation est équivalente. Une adresse à connaître, donc… Et cela fait plus de 70 ans que ça dure. Après la Seconde Guerre mondiale, Chaumont-Gistoux devient un lieu de villégiature pour les gens de Bruxelles qui viennent passer leur fin de semaine, ou leurs vacances, dans les différentes auberges ouvertes à l’époque.

C'est là qu'un boulanger a le nez fin en proposant à cette clientèle des tartes d'un nouveau genre. Bien vite, le bouche-à-oreille fait le reste. Aujourd'hui, l'établissement est tenu par Rurik Rombouts et Marc Van Acker. Et on ne peut pas le louper, au carrefour, en direction de Corroy-le-Grand et Corbais. "Nous sommes donc des Artisans certifiés, et l'une de nos spécificités est la qualité de notre pâte. Nous avons 35 tartes différentes à proposer, en fonction de la saison. Comptez environ 4 heures de fabrication pour sortir une de nos tartes", précise ainsi le second cité. Un petit conseil au passage : si les tartes peuvent se conserver au frigo, mieux vaut ne pas trop tarder pour les déguster. Histoire d'avoir la meilleure saveur en bouche…" L'idéal est de les manger dans la journée", ajoute-t-il.

Les puristes apprécieront aussi le cadre du lieu, qui n’a guère fortement évolué au fil du temps. Car c’est également la recette qui plaît aux clients : cette authenticité tant recherchée à l’heure actuelle. Les fours utilisés par ces artisans ont plus de trente ans, mais donnent aux tartes ce goût si particulier.

placeholder
© D.R