Christophe Hardiquest ferme son "Bon Bon" et la Belgique perd un de ses chefs les plus emblématiques

Hardiquest a décroché sa première étoile Michelin en 2004 chez "Bon Bon". Son restaurant fermera ses portes le 30 juin prochain.

Christophe Hardiquest ferme son "Bon Bon" et la Belgique perd un de ses chefs les plus emblématiques
©BELGA
En juin prochain, Bruxelles perdra l'un de ses cinq restaurants doublement étoilés… Ce lundi après-midi, Christophe Hardiquest a en effet annoncé sur ses réseaux sociaux qu'il fermerait les portes de son restaurant Bon Bon le 30...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité