Food Élu "Poisson de l’Année", il sera mis à toutes les sauces en 2019. Méconnu en Belgique, il ne manque cependant pas d’atouts.

Le Vlam, l’office flamand d’agro-marketing, a élu pour la 31e fois le "Poisson de l’Année" en collaboration avec le secteur de la pêche. "Grâce à cette action, nous attirons chaque année l’attention sur un poisson différent, et montrons que manger du poisson permet de varier ses menus. Cette année, c’est au tour du merlan. Un classique de la cuisine française, mais méconnu en Belgique."

À peine 5 % des foyers belges ont acheté du merlan en 2018. Pourtant, ce poisson ne manque pas d’atouts. L’approvisionnement en merlan varie entre 180 et 300 tonnes par an.

(...)