Food

Selon une étude américaine menée par US Foods, plus d'un livreur sur quatre s'est déjà servi dans une commande avant de la livrer au client.

Les adeptes de la nourriture livrée à domicile vont devoir avoir l'estomac bien accroché. En effet, après avoir interrogé 497 livreurs parmi les applications de livraison de repas à domicile les plus plébiscitées aux Etats-Unis, telles que UberEats, Grubhub, DoorDash et Postmate, 28% d'entre eux ont admis avoir grignoté la nourriture de leurs clients, quand plus de 40% ont révélé avoir carrément chipé une bouchée. 

Par ailleurs, ils sont plus de 54% à avoir déjà envisagé de le faire au vu de la commande qu'ils devaient livrer.

"Nous sommes désolés d'annoncer que parfois la tentation détourne du droit chemin le meilleur des livreurs et le fait violer son devoir sacré de ne pas se servir dans la nourriture qu'il livre!", ont déclaré les chercheurs de l'agence américaine.

En ce qui concerne les clients, US Foods a révélé que 21% d'entre eux ont déjà soupçonné un livreur d'avoir piqué dans leur commande, mais sans toutefois en avoir le coeur net. 

En Chine, l'année dernière, l'un de ces livreurs a été pris la main dans le sac, puisque celui-ci a été filmé par une caméra de vidéosurveillance installée dans un ascenseur. Ainsi, on le voit goûter d'abord les pâtes du client, puis déguster sa soupe, avant de livrer le repas à son destinataire. 


Pour lutter contre ce phénomène, plus de 85% des personnes interrogées par US Foods souhaitent voir l'instauration d'étiquettes inviolables sur les emballages ou les aliments pour décourager les livreurs affamés de goûter leur plat.