À l’heure où le bio se développe dans la grande distribution et que les mentalités changent, nous avons voulu connaître l’avis de Claude Aubert sur les différents mouvements qui existent autour du bio : véganisme, régime végétarien, circuits courts, etc.

"J’ai moi-même été végétarien strict durant de nombreuses années, mais je trouve que le véganisme est une idiotie !, lance-t-il. Par rapport aux mauvais traitements sur les animaux, ils ont raison d’agir. Ils ont raison quand ils disent qu’il faut manger moins de viande et plus sain, mais il ne faut pas non plus exagérer."

Pour lui, il faut avant tout veiller à remettre les produits animaux à leur place dans notre alimentation. "Généraliser le véganisme, cela ne marchera jamais. Ils plaident pour l’arrêt total de l’exploitation des animaux et leur libération, mais imaginez un peu la situation dans des pays comme la France et la Belgique si on laissait faire cela. Je pense aussi au rôle des élevages en haute montagne où ils broutent l’herbe qu’aucune machine ne peut tondre. Il faut rester raisonnable dans tous les sens."

Claude Aubert regrette aussi le rôle joué par l’industrie. "Le sujet est récupéré et l’industrie nous sert des fromages sans fromage ou des steaks végétariens. En fait, cela devient un très bon business pour l’agroalimentaire. Le sujet mérite une critique scientifique et une réflexion bien plus profonde."