Aider les producteurs de lait à vivre dignement de leur travail en échange d'un bon lait de qualité, c'est la philosophie du lait de consommateur belge C'est qui le Patron?! 1.05€ pour une brique.

Il y a les laits de distributeurs, les laits de producteurs et depuis quelques années, les laits des consommateurs. Le plus connu se nomme "C'est qui le patron?!" et c'est un lait en brique carton sur lequel est clairement annoncée la couleur (bleue) mais surtout la philosophie "Ce lait rémunère au juste prix son producteur".

Un consommateur qui n'a pas les yeux que sur son portefeuille (et le prix le plus bas) mais sur la qualité du produit et l'éthique derrière cette production. Le lait bleu est donc le résultat d'un circuit court, des vaches dans les prés, d'un fourrage local et surtout d'un prix ajusté pour que le producteur puisse être rémunéré correctement, à hauteur de son engagement envers le consommateur (respect du cahier des charges) et dans son travail.

Mais c'est qui au juste ce consommateur-patron ? Ni plus ni moins que vous et moi ! En fait cette marque consommateur qui vend son lait à 1.05€ depuis 2018 est totalement transparente. Aucun marketing, aucune action commerciale hormis le bouche-à-oreille et un rapport direct avec les consommateurs au travers d'un site et des réseaux sociaux "parce que c'est là que tout le monde peut se faire entendre et que l'on peut même contrer les lobbies" et passer outre le cours du lait en bourse... C'est de là que sont partis les questionnaires pour savoir quel est le type de lait voulu par le consommateur et combien il est prêt à payer pour ça. Avec ça, C'est qui le Patron?! a pu définir un cahier des charges et chaque critère préféré avait une influence sur le prix. Avec un prérequis à la base : payer au prix juste le fermier.

Le bon sens collectif

Et tout ça, on le doit à un homme, Nicolas Chabanne, celui qui a décidé de mettre "le bon sens collectif en avant". Ce Français est à l'origine des "Gueules cassées", ces légumes moches car non calibrés (mais tout à fait bons) qu'il a décidé de récupérer avant qu'ils soient jetés "l'équivalent du stade de France rempli à ras bord chaque année. Avouez que c'est du gâchis", souligne-t-il avec son léger accent du Sud-Ouest. En pleine crise du lait, il réfléchit à l'inverse des autres et se demande à quel prix le lait devrait être vendu aux consommateurs pour un juste prix au producteur. "Et là, on s'aperçoit qu'il faut 8 centimes par brique pour aller mieux. Cela fait 4€ par an".

C'est parti : il lance un questionnaire en 8 points à l'attention des gens, les médias relayent, les réponses affluent et ça cartonne : 80 familles dans la détresse sont aidées la première année. Très vite, ce lait devient la première marque vendue après le lait 1er prix. Et c'est toujours le cas. "Et ça sans pub, sans marketing, sans un euro dépensé pour autre chose qu'un bon lait responsable", rappelle Vincent Mefflet, responsable de l'initiative en Belgique. Aujourd'hui, en France, 40 produits en bleu "C'est qui le Patron" sont commercialisés avec le soutien actif de Carrefour.

Et en Belgique ?

On en est toujours au lait de consommateur (déterminé par 5000 consommateurs) mais ça bouge activement. "On a vu sur la page Facebook grandir la communauté durant la crise du Covid" , décrit le responsable. Le lait provient de la région de Chimay où 60 familles d'agriculteurs le produisent. Avec l'énorme coup de pouce "d'une production contractualisée sur trois ans au prix de base qui permet d'assurer un salaire minimum et de réinvestir dans l'installation". "Le lait trouve sa place, il y a de plus en plus de distributeurs en Belgique, nos "patrons" poussent dans les épiceries, les supermarchés !" Pour l'instant 800 000 litres sont produits par an. L'initiative est soutenue depuis ses débuts par Carrefour

Et plus elle sera connue, plus C'est qui le patron?! Belgique pourra augmenter la production et la distribution, "c'est un cercle vertueux. Mais le prérequis, c'est que le consommateur nous repère et nous achète pour ce que nous vendons : du lait de qualité respectueux du travail du producteur", rappelle Vincent Mefflet.

En septembre, c'est la farine blanche (en paquet rouge) qui sera lancée par C'est qui le patron?! en Belgique. 1,59€ le paquet. Une farine qui viendra des moulins De Statte de Guy De Mol, un homme qui se bat depuis des années pour la qualité du blé wallon.

Depuis peu en Belgique, comme en France se développent des "Ateliers de consommateurs" : "Le facteur d'accélération de la qualité et de l'équité, c'est que les distributeurs soient transparents et de plus en plus le deviennent grâce au regard du consommateur", commente Nicolas Chabanne. Des produits spécifiques vont donc être passés au crible par des consommateurs volontaires aidés de spécialistes. Et tout est filmé, transcrit sur le web : présent, visible, lisible. Une vraie force dans le monde actuel. "C'est qui le patron?!, c'est avant tout un outil pour créer des produits vertueux", conclut Nicolas Chabanne.

> Infos sur la page Facebook C'est qui le patron BE