Food

Cette année, la mode "food" revient très fort sur les graisses, les bonnes graisses sans culpabiliser. L'organisme en a besoin. Encore faut-il bien les utiliser. Voici les conseils de notre coach en nutrition. 

Maintenant que certaines graisses ont été réhabilitées, nous pouvons enfin consommer des œufs sans s’inquiéter des effets sur notre taux de cholestérol et notre santé cardiovasculaire. (1)

Les études les plus récentes suggèrent en outre qu’une alimentation riche en graisses, mêmes saturées, serait très saine à condition qu’elle soit réduite en hydrates de carbones (sucres), surtout les féculents raffinés et industriels. (2)

En réalité, il existe deux sources d’énergie possibles pour l’organisme : la graisse et le sucre. Une alimentation riche en graisses ET en sucres constituent un surplus pour l’organisme, et en résulte le surpoids et les problèmes de santé qui vont avec.

Cela ne signifie pas que consommer plein de graisses fasse maigrir, loin de là ! (3) Tout surplus énergique (calories en trop, et les graisses sont caloriques) sera stocké sous forme de gras! Brûler des graisses en consommant des graisses saines suppose certaines conditions, que voici :

  1. Evitez les sucres : les sucreries et les farines blanches sont les sucres évidents, mais aussi les jus de fruits. Soyez des détectives nutritionnels : lisez les emballages pour débusquer les sucres cachés. Et si vous décidez de vous faire plaisir avec une douceur, alors veillez à ne pas dépasser 6 grammes de sucre par portion.

  2. Eliminez les mauvaises graisses en évitant les aliments industriels et préparés qui contiennent des huiles végétales hydrogénées. Celles-ci vont congestionner le foie, la vésicule biliaire et la lymphe. Même l'huile d’olive vierge première pression à froid ne doit pas être cuite ! Pour la cuisson, préférez l’huile de noix de coco ou le beurre clarifié. Attention au pain: il ne doit pas contenir d’huile…c’est donc la qualité et non pas la quantité des graisses qui fera la différence.

  3. Equilibrez votre assiette avec l’équation suivante : ½ légumes, ¼ féculent (céréale complète, légume racine) ¼ protéine (animale ou végétale)

Bonus : limitez-vous à 3 repas par jour sans en-cas, car ceux-ci vous empêchent de brûler les graisses. Mangez à votre faim pour quitter la table satisfait, et laissez suffisamment de temps sans manger entre les repas pour activer votre capacité à brûler vos réserves de graisses.


--> Plus de trucs et astuces sur le blog d’Aline Ways



Réferences:

(1) http://ajcn.nutrition.org/content/early/2016/02/10/ajcn.115.122317.abstract

(2) http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23494579

(3) http://www.cell.com/cell-metabolism/abstract/S1550-4131%2815%2900400-3