On sait que la Belgique est célèbre pour son chocolat, ses moules et… ses bières ! Mais saviez-vous que des activités, parfois très originales, nous invitent à tout savoir sur ce nectar houblonné. Embarquement et dégustations.

Il ne reste que quatre brasseries à Bruxelles. Pourriez-vous les citer ? Regards interrogateurs, bouches bées, pensées qui s’entrechoquent. La réponse ne va pas de soi. Pour pouvoir dire avec assurance "la Brasserie Cantillon, la Brasserie de la Senne, En Stoemelings et le Brussels Beer Project", nous avons décidé d’embarquer dernièrement dans un bus des années 60 un peu particulier… Dénommé le "Brussels Beer Bus", ce transport en commun vintage nous trimballe d’un côté à l’autre de la capitale belge au fil d’une thématique : la bière bruxelloise.

"Une IPA, c’est quoi ?"

Premier arrêt dans une toute jeune brasserie, près du canal de Bruxelles : Brussels Beer Project, créée il y a trois ans. Cette brasserie collaborative entend lancer sur le marché des bières élues par un comité de goûteurs consommateurs. La visite commence bien : nous dégustons d’emblée une Babylone, une IPA. "Une quoi ?", questionne un Français en visite dans la capitale. "IPA signifie India Pale Ale. C’est un style de bière à fermentation haute d’origine anglaise", explique Vincent, notre guide du jour.

Quelques explications basiques à propos de la fabrication de cette boisson houblonnée plus tard, nous voilà enfin devant le magnifique ancien bus de la Stib (Société de transports intercommunaux de Bruxelles). "Ce bus Brossel était en service durant les années 60", assure Vincent. Certains Bruxellois semblent d’ailleurs nostalgiques pendant que les touristes écoutent attentivement les quelques commentaires du guide à propos du quartier maritime.

Des simples, des doubles, des triples

Comment parler de la bière à Bruxelles sans visiter la plus vieille brasserie de la capitale ? Notre groupe d’une vingtaine de personnes arrive à Anderlecht pour une visite express de la Brasserie Cantillon où est brassée la gueuze. Deux dégustations plus tard, notre bus nous attend à nouveau sous les regards ébahis des passants qui monteraient bien dans ce bus aux allures d’antan. Vincent nous questionne sur le nombre de bières trappistes, puis évoque l’histoire des bières simples, doubles ou triples qui correspondent au nombre de fermentations. "Les simples étaient destinées aux moines, les doubles aux abbés et les triples aux invités", précise notre guide.

Le plein d’anecdotes

Terminus tout le monde descend ! Nous voilà à la Cité des ânes, autrement connue sous le nom de Schaerbeek, et son adorable musée de la bière. Autour d’une mousse qui se déguste là et nulle part ailleurs, nous faisons le point sur ce que nous avons appris : beaucoup d’anecdotes sur Bruxelles et autant de choses sur les bières, sans jamais que la visite ne soit pompeuse.

En été, la formule existe, mais sous une autre forme : "Nous nous déplaçons avec les bacs de bières bruxelloises et nous les dégustons dans des parcs ou lieux emblématiques de la capitale en plein air", explique Vincent. Quoi qu’il en soit, en hiver comme en été, une bière se déguste avec sagesse !

Durée de la visite : 3 h à 3h30. Tarif : 45 € dégustations comprises. Plus d’infos : https ://brusselsbeerbus.com


Une box pour déguster à l’aveugle

© Sylvain De Block

My Blind Beer Box. Les soirées entre copains riment souvent avec les traditionnelles pils ou les habituelles bières spéciales. Avec la "Blind Beer Box", fini la routine, place au jeu ! Dans une box, vous trouvez quatre bières sans étiquettes ainsi que quatre fiches techniques qui décrivent leurs moindres caractéristiques. Une robe aux reflets cuivrés ? Un nez épicé ? Un goût de biscuit ? A vous (et à vos papilles) et à vos amis de deviner le nom de chaque bière. Ludique et instructive, la box permet d’apprendre à déguster les bières avec sérieux…, tout en s’amusant.

Une Blind Beer Box de quatre bières : 19 €. Possibilité d’abonnements. Pour commander : www.mybeerbox.be


Quelques activités pour les zythologues

Des visites de brasseries. La Belgique compte plus de 200 brasseries. Voilà de quoi occuper vos week-ends ! Parmi celles-ci, nombre d’entre elles sont ouvertes au public pour des visites et dégustations. Une bonne occasion de visiter une région belge plus méconnue. Pour les plus sportifs, enfourchez votre petite reine et combinez sport et dégustations !

Une liste non-exhaustive de brasseries : https ://lc.cx/ohsS

Des cours de zythologie. Les formations continues sont nombreuses pour apprendre à reconnaître une bière en quelques gorgées. Trouvez-en une près de chez vous !

www.bierezvous.be , www.novabirra.com

Brasser sa propre bière. Faites l’acquisition d’un kit de brasseur maison, et exercez-vous ! Ou optez pour des cours de brassage.

Pour le kit : www.brewferm.be

Pour des cours de brassage : www.brewspot.com , www.beerup.be ou www.novabirra.com

Cuisiner à la bière. Carbonnades flamandes, boulettes sauce chasseur. De nombreuses spécialités belges sont préparées à base de bières. Les sociétés de cours de cuisine proposent souvent des ateliers culinaires à base de bières. Ou expérimentez vous-même quelques recettes dans votre cuisine !

Les cours de cuisine : www.vivacook.be , www.colruytgroupacademy.be , www.mmmmh.be


Le saviez-vous ?

Un peu d’histoire. La preuve la plus formelle de l’existence de la bière remonte au IVe millénaire avant J-C en Mésopotamie (l’actuel Irak). A cette époque, la bière était appelée "sikaru" (littéralement "pain liquide") et représentait la base de l’alimentation quotidienne. Le sikaru était brassé à partir de galettes de blé rouge et d’orge germés, cuits partiellement au four puis mis à fermenter dans des jarres d’eau. On parfumait l’ensemble en y ajoutant des dattes et du miel.