Food

La plus ancienne brasserie de Wallonie, Dubuisson, établie à Pipaix (province de Hainaut) célèbre cette année son 250e anniversaire.


Les festivités culmineront avec l'inauguration d'un musée et d'un restaurant à l'automne prochain, en face du site de brassage actuel, dans un château pour lequel brassait au 18e siècle l'ancêtre du propriétaire actuel. Hugues Dubuisson, 54 ans, incarne la huitième génération de la brasserie.

L'une des plus vieilles brasseries de Belgique

Il a récemment mis la main sur le château de Ghyssegnies. Son ancêtre Joseph Leroy brassait sur ce domaine pour le seigneur de l'époque, avant d'installer en 1769 sa propre brasserie de l'autre côté de la chaussée de Mons. C'est toujours sur ce site que Dubuisson produit de la bière. "Nous sommes la deuxième brasserie la plus ancienne de Belgique après Roman à Audenarde", explique M. Dubuisson. "Pendant plusieurs siècles, notre famille a pu préserver notre indépendance. Toutes nos bières sont en outre brassées sur place et nous ne brassons pas pour des tiers", avance le propriétaire. Le château acquis, Hugues Dubuisson a rapidement envisagé de reconvertir les lieux en musée et restaurant. Quelque 4,5 millions d'euros ont été investis dans la rénovation de ce domaine de 8 hectares.

"Une dimension ludique"

Le musée sera développé par Tempora, qui a fait sa renommée au travers de nombreuses expositions temporaires ("L'Islam, c'est aussi notre Histoire! ...) et de musées en Belgique et à l'étranger (Red Star Line à Anvers, Musée de la Seconde Guerre mondiale à Gdansk...). "Nous avons introduit une dimension ludique dans la 'Dubuisson Expérience' et les Trolls seront les maîtres du jeu", dévoile Christophe Gaeta, responsable du projet pour Tempora. "Nous allons aussi utiliser l'atout du lieu pour revenir sur l'histoire familiale des Dubuisson", ajoute-t-il. Quelque 20.000 visiteurs y sont attendus chaque année.

Coup de maître

Hugues Dubuisson a fait son entrée dans l'entreprise en 1989 et a directement donné un nouvel élan à la brasserie hennuyère dont la renommée reposait sur la célèbre Bush, une des bières les plus fortes en Belgique (12% vol. alc.). "J'ai voulu amorcer une diversification dans la gamme car il devenait difficile de travailler avec un monoproduit", confie-t-il. Son coup de maître viendra avec le lancement de la Cuvée des Trolls en 2000, créée dans un premier temps dans une microbrasserie implantée sur le site universitaire de Louvain-la-Neuve. Cette blonde (7% vol. alc.) nettement plus légère que la Bush a rapidement gonflé les chiffres de production. Celle-ci est passée de 22.000 hectolitres en 2007 à près de 90.000 hectos l'an dernier dont 55% sont exportés.