Cette question est sur toutes les lèvres : faut-il prendre des compléments alimentaires ? La réponse est un grand « oui ! » En effet, l’alimentation actuelle, vidée de ses nutriments, ne suffit plus à nous garder en forme...

Hier, quand nos grands-parents croquaient une pomme, ils avalaient 400 mg de vitamine C. Aujourd’hui, une pomme nous apporte 100 fois moins (oui 100 fois !) de vitamine C.

De même, une orange d’hier vaut 21 oranges actuelles (au niveau vitamine A),

Et une pêche des années 50 équivaut à 26 pêches d’aujourd’hui. Blé, maïs et soja ne sont pas épargnés : ils sont bien plus pauvres en zinc, en cuivre et en fer qu’il n’y a cinquante ans. En bout de chaîne, l’animal devenu steak apporte lui moins de micronutriments dans nos assiettes. A poids égal, un même morceau de viande apporte deux fois moins de fer qu’un demi-siècle auparavant. Seule stratégie pour remettre de la vie dans notre corps : choisir des aliments mûrs, produits de manière non intensive, les moins chimiques possibles et... consommer chaque jour des compléments alimentaires adaptés.

« L’alimentation actuelle, même équilibrée et variée, ne permet plus d’apporter au corps l’ensemble des nutriments dont il a besoin pour fonctionner pleinement. Il faudrait manger 10 kg de fruits et légumes par jour pour pouvoir se passer de compléments », note le docteur Résimont, Président de laboratoires scientifiques, et conseiller chez Compliment, start-up online proposant des compléments alimentaires sur-mesure via un test personnalisé (www.compliment.me) Pour préserver son terrain, rien de tel qu’une complémentation ciblée, qui comble les carences de notre alimentation appauvrie.

Comment trouver les bons compléments alimentaires ?

Les compléments alimentaires sont actuellement disponibles partout (pharmacies, parapharmacies, supermarchés...) laissant le client livré à lui-même, face à une opacité informationnelle totale. « Or, il faut savoir que de nombreux compléments présents sur le marché ne présentent aucune action sur l’organisme. A titre d’exemple, 80% des magnésium présents sur le marché ne sont pas assimilables. En effet, il s’agit en général d’oxyde de magnésium, choisi en raison de son prix bas, mais qui n’est absolument pas biodisponible, explique William Detry, CEO de Compliment. Même constat pour la vitamine D : la vitamine D3 sous forme liquide est la seule qui soit vraiment efficace. Quant à la vitamine B12, elle est souvent vendue sous une mauvaise forme... Le marché joue beaucoup sur l’ignorance des consommateurs pour vendre des produits à l’efficacité faible, voire totalement nulle. »

Pour éviter de se faire berner, le mieux est de se faire accompagner par des professionnels, qui cibleront vos besoins avec précision, tout en optant pour la transparence et la qualité de leurs produits.

« Chez Compliment, notre charte met l’accent sur la qualité, le caractère bio et biodisponible. Nous travaillons également avec plusieurs labos différents en fonction de la qualité de leurs compléments. Ces derniers font l’objet d’études sérieuses auprès de notre équipe de médecins, scientifiques et nutritionnistes. »

Comment fonctionne la complémentation online ?

A partir d’un test personnalisé réalisé sur le site www.compliment.me, les nutriments en déficit sont déterminés avec précision, et une cure ciblée est proposée au client. Seuls des produits de qualité et efficaces, issus de laboratoires belges respectant une charte stricte, sont sélectionnés.

Compliment préconise par ailleurs une cure de compléments tout au long de l’année, étant donné la faiblesse nutritionnelle de l’alimentation actuelle. « Notamment de la vitamine D, mais aussi du magnésium, et des oméga 3. On peut en outre faire des cures plus spécifiques, pour l’immunité, comme par exemple un nettoyage du foie au printemps ou une cure de tyrosine en période d’examens, pour la concentration... »

A noter que l’abonnement proposé par Compliment est totalement flexible (il est possible de commander un mois de compléments, trois mois ou une année - et décider de mettre fin au contrat à tout moment sans frais de rupture). De plus, le programme peut être réadapté chaque mois si le besoin se fait sentir via des consultations téléphoniques avec les nutritionnistes de Compliment. « Nous avons pour le moment des retour hyper positifs. En effet, de nombreuses personnes se trouvent perdues face à l’éventail de choix de compléments présents sur le marché, sans savoir précisément lesquels sont bons pour elles. Or, nous nous chargeons de les déterminer pour elles avec précision. L’absorption quotidienne en une seule prise est également très confortable. De plus, nos compléments sont 20% moins chers que ceux que l’on achète individuellement. Enfin, l’objectif ultime est atteint : les clients pètent la forme ! »

Encadré

La start-up bruxelloise Compliment a été fondée par Victor Boels et William Detry il y a un an.

« Nous nous sommes toujours intéressés à la diététique et aux compléments, note William. Nous avions depuis longtemps noté qu’une bonne hygiène de vie agissait immédiatement sur le niveau d’énergie et la santé. Après que mon père ait subi un AVC sévère et qu’il ait décidé de soigner son terrain et son immunité pour prévenir toute rechute, l’idée de lancer un projet lié aux compléments alimentaires - qui faisait sens pour tous les êtres humains - s’est imposée. »