Après notre sélection des terrasses urbaines , voici quelques idées pour mieux filer s’attabler au jardin, en bord de parc ou de campagne, voire même, à l’orée de la forêt. La sélection de la chroniqueuse gastronomique Joëlle Rochette.


Le D’Arville et son intéressant menu-promenade

© DR

Au D’Arville en juin, l’actu bat son plein ! Olivier Bourguignon y a très joliment rénové la décoration intérieure de son restaurant. Cela étant fait, il passe le plus clair de son temps libre à cultiver jardin et potager, quand il ne tient pas à l’œil l’évolution de ses chênes truffiers ! En cuisine, il donne le ton à une équipe fort bien rôdée s’activant à une cuisine personnalisée et dédiée à d’excellents produits locaux à tarifs accessibles. Pour preuve, notamment, le samedi midi on y déguste un sympathique Menu Promenade au rapport qualité-prix fort très séduisant (40 €/4 services) ou encore on y découvre, la Buffl’Ardenne. Une mozzarella de buffles de nos régions (Neufchâteau) à travers une composition originale de tomate-mozzarella qu’Olivier Bourguignon nous confie avec quelques-unes de ses recettes originales et de saison à découvrir, elle aussi, sur www.joellerochette.com .

Le + : le D’Arville offre aussi, au Barabas voisin, quelques confortables chambres, une cuisine-atelier, un grand salon, une piscine extérieure avec vue sur grand jardin et bois voisins.

Le D’Arville – Rue d’Arville, 94 – 5100 Assesse – T : +32 (0)81 46 23 65 – www.ledarville.be



L’Horizon, nouveau venu en Brabant Wallon

© DR

Fin février dernier, Alessandro Ciriello s’installait avec armes et bagages – ou plutôt avec parents, et compagne – à L’Orée des Champs , maison de campagne déjà restaurant sous ce nom, qui allait ainsi devenir L’horizon . Une belle petite entreprise que celle de cette famille de restaurateurs, œuvrant déjà dans un restaurant à Wavre, dont le ton de la cuisine est désormais donné par la jeunesse, le dynamisme et la créativité d’Alessandro. Celui-ci, malgré son jeune âge puisqu’il ne compte que quelques vingt printemps, affiche déjà un parcours intéressant. Il est passé par chez Yves Mattagne, Peter Goossens ou encore Maxime Colin dont il a été le second, mais il a aussi été découvert dans l’émission de téléréalité, Objectif Top Chef , la saison dernière. Quelques bonnes armes lui permettant de créer ici une jolie carte, toute en légèreté et composée de beaux produits et de plats originaux (dont, en dessert, un superbe tiramisu revisité). Autant de qualités pour l’un de nos jeunes chefs des plus prometteurs du moment.

Le(s) + : imagination au pouvoir, environnement bucolique avec champs à perte de vue

L’Horizon - 50, rue du Moulin - 1325 Chaumont-Gistoux (Dion-Valmont) – T : +32 (0)10 22 75 65 – www.restaurantlhorizon.com


Le Petit-Fils, Bib gourmand et belle personnalité au piano

© DR

Un cadre bucolique à souhait, un très joli jardin, une cuisine d’aujourd’hui respectueuse des produits locaux, des saveurs de saison et des goûts du moment, un accueil et une hospitalité rares font de cette adresse une destination qui fait plaisir à découvrir en toutes saisons et plus encore aux beaux jours. Une destination épicurienne par excellence qui fait de ce Petit-Fils l’une des plus sympathiques tables du Brabant Wallon. Le chef-propriétaire, Sébastien Leroy, y est créatif au possible et sa cuisine ravi autant les papilles les plus exigeantes que les budgets les plus réduits. Le Michelin ne s’y est pas trompé en lui accordant un Bib Gourmand drôlement bien mérité. Petit bonheur supplémentaire on y sélectionne les plats de son choix puisque le menu à choix multiples donne à chacun la possibilité de composer son repas en fonction de ses envies propres. De nouveaux produits de saison arrivent chaque mois, pour une évidente fidélisation de tous les gourmets des environs.

Le + : les tables au jardin ; la créativité du chef

Le Petit-Fils - 13a, rue de l’Abbaye – 1380 Lasne – T +32 (0)2 633 41 71 – www.lepetitfils.be


Le Chalet du Laerbeek, la famille au bois

© DR

Niché au cœur du bois du Laerbeek, bois représentant la plus grande surface boisée du nord-ouest de Bruxelles, ce chalet à l’architecture normande est tout à la fois une halte reposante entre deux balades, tantôt de la promenade verte encerclant la Capitale, tantôt au travers des petits sentiers du Parc Roi Baudouin. On y vient en famille, on y descend de vélo pour se désaltérer, on s’y attable pour y déjeuner ou y bruncher le dimanche (buffet d’un sympathique rapport qualité-prix). Cuisine traditionnelle belgo-bruxelloise, ambiance animée et conseil d’y venir tôt les week-ends puisqu’à ces moments-là les lieux sont pris d’assaut !

Le(s) + : le buffet du brunch dominical à prix serré ; les balades dans les bois ; le parc de jeux pour les enfants

145, Avenue du Laerbeek – 1090 Bruxelles – T : +32 (0)478 08 88 – www.restaurationnouvelle/etablissement/chalet-du-laerbeek.be



La Gloriette et son jardin au top

© DR

Si Olivier et Véronique Bauche ne sont pas de nouveaux venus dans le paysage gastronomique wallon, ils n’en sont pas moins les propriétaires de l’une des plus attachantes maisons de bouche de Marche-en-Famenne et de la région. Des restaurateurs orchestrant le grand restaurant du salon Horecatel ou encore des membres actifs de l’Association des JRE (Jeunes Restaurateurs d’Europe). Parallèlement à cela, ces heureux propriétaires de La Gloriette se préparent à fêter, dès septembre prochain, les quinze printemps de leur belle enseigne. Laquelle proposant une cuisine personnalisée, contemporaine et des plus qualitatives dans la région et systématiquement dédiée aux meilleurs produits de saison. Quant au jardin, il est, à son tour, l’un des plus séduisants des environs.

Le(s) + : magnifique jardin de 30 ares ; nouvelle décoration en septembre

La Gloriette – 18, rue de Bastogne - 6900 Marche en Famenne – T : +32 (0)84 37 98 22 - www.lagloriette.net


Le Moulin Hideux, une perle verte en Ardenne

© DR

Depuis plusieurs générations cette magnifique maison de bouche fait les jours heureux des gourmets de passage ou se rendant expressément dans l’extrême sud du pays (Bouillon) pour un séjour à la campagne au vert de nos belles Ardennes. Tout ici prête au dépaysement et à la détente, au bonheur des papilles et à la découverte des meilleurs produits de bouche ardennais. Ceci, de la cuisine étoilée au Michelin de Julien Lahire , dont le gibier est la spécialité, au cadre réellement enchanteur d’une région figurant, à son tour, parmi les plus belles du pays. De vastes chambres, une piscine, une nature luxuriante et un calme olympien confèrent à cette destination de charme ses élégantes lettres de noblesse. Luxe et volupté, nous sommes au Moulin Hideux dans un endroit rare qui justifie toujours son titre de 1er Relais & Châteaux (1962) hors France ou encore, de membre de la prestigieuse Association des Grandes Tables du Monde. En actualité de la rentrée, c’est au mois de septembre prochain que Julien Lahire ouvrira, à Libramont, un nouveau restaurant dédié au poisson.

Le + : Le Moulin Hideux a été primé « Terrasse de l’Année » au GaultMillau 2017

Auberge du Moulin Hideux – 6831 Noirfontaine – T +32 (0)61 46 70 15 – www.moulinhideux.be


La Villa du Hautsart, gastronomie au vert

© DR

Telle une maison privée, cette villa élégante et raffinée propose non seulement la cuisine gastronomique d’un Maitre Cuisinier de Belgique - aussi membre d‘Euro-Toques et de la Chaine des Rôtisseurs - mais est également l’endroit idéal pour de grands repas de famille, des mariages et autres locations privées. Les amateurs de mises au vert peuvent y prendre un repas tout aussi raffiné en fin de semaine (midi ou soir) et profiter d’un superbe jardin des plus soignés. Olivier Wilbers le chef-propriétaire, y propose des plats esthétiques et légers aux saveurs actuelles, elles-mêmes agrémenté des légumes et herbes aromatiques du potager de la maison. Une adresse précieuse aux valeurs et au cadre d’une impressionnante constance.

Le + : cadre et environnement superbement bucolique

La Villa du Hautsart – 30, rue de Hussompont – 1370 Mélin – T : +32 (0)10 81 40 10 – www.lavilladuhautsart.com