10 imperfections qu’on dissimule à tout prix

Certains de nos petits défauts physiques nous obsèdent. Nous les dissimulons volontiers lorsque c’est possible. Des petits secrets de beauté « tabou » qu’on préfère ne pas révéler…

S.C

Certains de nos petits défauts physiques nous obsèdent. Nous les dissimulons volontiers lorsque c’est possible. Des petits secrets de beauté « tabou » qu’on préfère ne pas révéler…

Les hommes sont-ils naïfs? Une chose est certaine, ils n’ont pas le même coup d’oeil que nous lorsqu’il s’agit de scruter le physique d’une femme. Ils sont nombreux à imaginer que notre beauté est naturelle. D’autres sont incapables de déceler ces imperfections qui nous minent… Ils nous trouvent belles telles que nous sommes. Et pourtant, nous ne pouvons nous empêcher de dissimuler ces défauts qui nous obsèdent.

Lorsque le phénomène vire à l’obsession, il s’agit de dysmorphophobie. Cette pathologie entraîne une laideur imaginaire. Les personnes atteintes ont la conviction que leur entourage les rejette parce qu’elles pensent ne pas être jolies. Elles se focalisent sur leurs défauts physiques.

Mais, loin d’être concernées par cette maladie psychique, nous sommes nombreuses à nous sentir ennuyées par nos petites imperfections. Nous vivons en effet dans une société de consommation qui reflète sans arrêt une image parfaite de la femme, souvent gommée par les miracles de Photoshop.

Voici une liste de 10 défauts que nous dissimulons et que nous préférons garder bien secrets:

1. Les cheveux blancs: nous les dissimulons volontiers sous une coloration.

2. La moustache: certaines la décolorent, d’autres l’épilent ou l’éliminent au laser.

3. Les poils au menton: pas de chance, à partir d’un certain âge, des petits poils disgracieux font leur apparition sur cette zone du visage. La pince à épiler semble la meilleure alliée.

4. La cellulite: nous sommes presque toutes concernées. Nous utilisons des crèmes en vain et tentons de dissimuler ce manque de fermeté sous des bas, des gaines ou des jupes plus longues.

5. Le petit ventre: difficile de faire du sport tous les jours et d’être attentive aux calories et aux aliments qui ballonnent. De nombreuses femmes préfèrent s’habiller plus large, porter une gaine ou encore carrément opter pour la chirurgie esthétique plutôt que de dévoiler ce petit ventre qui leur déplaît.

6. Les petits seins: certaines se sentent complexées par leur poitrine moins charnue. Elles abusent donc du soutien-gorge push-up, des rembourrages. D’autres osent la chirurgie esthétique.

7. Les bras charnus: c’est un complexe très fréquent chez les femmes. Si certaines (comme aux Etats-Unis ou la mode Michelle Obama  fait un tabac) empruntent les chemins de la chirurgie, d’autres tentent de dissimuler cette obsession par leur manière de porter le vêtement (manches trois-quarts, matières fluides, manches évasées, un top drapé, etc.)

8. Les rides: on ne peut rien y faire, elles débarquent avec l’âge. Entre crèmes, fonds de teint ou même liftings, la peur de vieillir obsède de nombreuses femmes.

9. Les tâches de rousseur: malgré leur effet « mignon », elles déplaisent à certaines femmes.

10. Les cernes: certaines sont épargnées, d’autres pas. L’anti-cernes est très apprécié ou encore, place aux recettes de grand-mère.

Mais au fond, pourquoi chercher à se camoufler? Il suffit parfois de transformer certaines imperfections physiques en atouts. Plus facile à dire qu’à faire? C’est certain, mais, en dehors des petits défauts comme les cernes ou encore la pilosité qui nous obsèderont toujours, il est essentiel d’apprendre à se respecter et à s’accepter. Vous êtes ronde? Vous vous sentez trop maigre? Vous avez des rides, des cheveux blancs? Et alors! Mettez en valeur les parties du corps qui vous plaisent le plus, vous vous sentirez mieux dans votre peau. Le reste, ce n’est que détail… Sans oublier que votre regard est souvent bien moins indulgent envers vous-même que celui des autres sur vous.