Sextos : peut-on simuler par SMS?

Appelés « sextos », ces petits SMS coquins pimentent la vie sexuelle. On y décrit la tenue (toute petite) portée, ce qu'on désire de l'autre ou lui offrir, etc. Mais est-on bien habillée de la sorte ? As-t-on vraiment envie d'exécuter tout ce qu'on y raconte ?

Sextos : peut-on simuler par SMS?
©REPORTERS
S.C

Mentir pour pimenter sa vie sexuelle...

Appelés « sextos », ces petits SMS coquins pimentent la vie sexuelle. On y décrit la tenue (toute petite) portée, ce qu'on désire de l'autre ou lui offrir, etc. Mais est-on bien habillée de la sorte ? As-t-on vraiment envie d'exécuter tout ce qu'on y raconte ? La réponse est clairement NON, selon une étude américaine sur ce phénomène, né avec l'avènement du texto.

Oui, les adeptes du « sexto » mentent, surtout les femmes. Pour le savoir (même si on s'en doute), une équipe de chercheurs de l'université de Purdue en Indiana a interrogé 155 jeunes accros aux petits messages coquins. La question qu'ils se sont posée : peut-on simuler par SMS?

Résultat : les femmes « trichent » deux fois plus que les hommes. Ce qui n'est pas étonnant, analysent les chercheurs, vu qu'elles sont autant à simuler l'orgasme lorsqu'elles font l'amour. L'auteure de cette étude, Michelle Drouin, explique que la nature de ce « mensonge » n'est pas égoïste, que du contraire, « les femmes mentent pour servir les intérêts de l'autre ». En réalité, c'est une manière de satisfaire les besoins de son partenaire, de le flatter et de pimenter sa vie sexuelle. Et c'est d'ailleurs ce qu'avouent deux tiers de ces « menteurs (euses) ». Pour l'autre tiers, c'est l'ennui qui justifie ce comportement.

Sur le même sujet