Au Royaume-Uni, les ados font la « fête du pipi »

Rien à voir avec l'ondinisme. Il s'agit pour les jeunes filles de partager leur expérience autour du test de grossesse.

Au Royaume-Uni, les ados font la « fête du pipi »
©REPORTERS
S.C

Rien à voir avec l'ondinisme. Il s'agit pour les jeunes filles de partager leur expérience autour du test de grossesse.

Si les « tea parties » sont des moments agréables typiquement « british », la nouvelle mode en Outre-Manche est aux « pee parties » (littéralement: fêtes du pipi ». Rien de festif, ni même à voir avec l'ondinisme. Il s'agit plutôt d'une sorte de soutien psychologique, d'un partage d'expérience autour du test de grossesse. Les jeunes filles sont chaque jour plus nombreuses à se retrouver sur internet pour discuter de ce moment parfois difficile.

Que cherchent-elles en révélant cette situation intime sur la toile? Ces ados (en moyenne 14 ans!) ont besoin d'un soutien, de félicitations, et d'exprimer leurs frustrations. Parfois, il est plus facile se confier à des inconnues qu'aux personnes plus proches, surtout la famille. « Nous partageons l'enthousiasme des filles qui obtiennent un résultat positif et la douleur de celles qui ont toujours des négatifs », raconte une internaute. Le succès de ce mouvement repose donc sur l'anonymat. Une tendance inquiétante qui pose surtout la question de ces grossesses précoces en constante augmentation.