Les super-pouvoirs des probiotiques

Les intestins sont le reflet de nous-mêmes ! On les renforce avec des probiotiques mais pas n'importe lesquels.

Terry Lidarssi, naturopathe
Les super-pouvoirs des probiotiques
©We are the Millers

Pour renforcer nos intestins, rien de tel que les probiotiques. Alors si votre médecin n'y voit pas d'inconvénient, vous pourrez suivre ceci.

Les probiotiques sont les bonnes bactéries de notre système digestif que nous appelons souvent la flore intestinale. Pour se refaire une belle flore, il nous faut, lors du repas du soir, un minimum de cinq milliards de ces bonnes bactéries, indispensables à la digestion. Ce sont elles qui vont, entre autres, décomposer le chyme alimentaire qui passe dans nos intestins.

Mais ces probiotiques font aussi partie intégrante de notre système immunitaire. Ils sont reconnus comme très efficaces dans certains cas de mycoses ou d’infections vaginales, dans certaines dermatoses atopiques, dans les inflammations de l’intestin, dans certaines diarrhées, par exemple. Mais aussi elles interviendraient contre l’obésité, dans certain trouble dépressif et sur l’humeur.

Les probiotiques sont des bactéries ou des levures, non pathogènes et non toxiques. Une fois ingérées, elles doivent demeurer vivantes pour avoir des effets physiologiques, en s’implantant ou non. Bien retenir que leurs effets bénéfiques sont « souches et doses-dépendants » et qu'elle doivent demeurer vivantes. Mais malheureusement une grande partie de ces bactéries vont mourir à cause du milieu acide de notre système digestif. C’est pour cette raison que l’on doit en absorber autant en une fois.

Vous en trouverez en très grande quantité dans certains produits laitiers comme dans les yaourts. Seulement tout le monde ne supporte pas ces fameux produits laitiers. Si c’est votre cas, vous pourrez en trouver sous forme de compléments alimentaires dans les magasins bio ou en pharmacie. Je vous conseille vivement de n’acheter que celles dont la ou les souches bactériennes sont précisées. Comme par exemple : Lactabacillus plantarum Lp299v, Lactobacillus gasseri PA 16/8, Bifidobacterium longum MF 20/5, etc. Sinon, vous risquez d’y trouver tout et n’importe quoi, sauf ce dont vous avez besoin !

L’idée de les utiliser dans l’alimentation est loin d’être nouvelle et remonterait même à la plus haute antiquité. Mais c’est seulement en 1906 que le pédiatre Henri Tissier constata les bienfaits des probiotiques. Un an plus tard le prix Nobel de l’institut Pasteur Eli Metchinikoff, nous expliquait comment fonctionnait ces probiotiques.

En 2001, l’OMS et la FAO reconnaissaient que « les probiotiques comme micro-organismes vivants, qui, lorsqu’ils sont consommés en quantités adéquates, ont un effet bénéfique sur la santé de l’hôte. »

Les prébiotiques, par contre, sont des ingrédients alimentaires NON DIGESTIBLES qui ont un effet bénéfique sur l’organisme en stimulant la croissance et/ou l’activité des probiotiques. En gros c’est l’alimentions des probiotiques. Ce sont les fameuses fibres alimentaires. L’inuline en est un très grand représentant. Leur efficacité a été reconnue en France par l’AFSSA, il y a peu.

Et n'oubliez pas, suivez toujours votre in(te)stinct !


Dans son cabinet, Terry Lidarssi aborde la santé et l'esthétique de manière holistique.Convaincu que tout est lié (nutrition, sommeil, hygiène de vie), ce praticien est en formation permanente. Après un diplôme en médecine sportive et kinésithérapie, il s'est spécialisé en nutrition, phytothérapie, médecine traditionnelle chinoise, soins antirides, aromathérapie, acupuncture. Chaque semaine, il aborde différents sujets par leur côté pratique. Le but : prendre conscience que des petits gestes, des petits actes peuvent nous faire sentir mieux.