Un autre regard sur la maladie via le tatouage au henné

Outre la maladie en elle-même, la perte de cheveux après une chimiothérapie est un moment douloureux pour une femme. C'est pour cette raison qu'un groupe d'artistes propose un autre regard sur cet effet secondaire du cancer, une alternative aux foulards et perruques.

Rédaction en ligne
Un autre regard sur la maladie via le tatouage au henné
©Henna Heals/Facebook

Une alternative aux foulards et perruques pour se sentir plus belle...

Outre la maladie en elle-même, la perte de cheveux après une chimiothérapie est un moment douloureux pour une femme. La féminité en prend un coup. C'est pour cette raison qu'un groupe d'artistes propose un autre regard sur cet effet secondaire du cancer, une alternative aux foulards et perruques.

Fondé au Canada en 2011, Henna Heals s'étend aujourd'hui partout dans le monde. Ces 150 artistes mêlent l'art du tatouage aux traditions ancestrales. Leur objectif: redonner confiance à celles qui l'ont perdue. "Nous voulons vous mettre en valeur. Nous voulons vous aider à vous sentir belle/beaux et vous donner la confiance de vous transformer en œuvre d’art ambulante", explique le groupe sur Facebook. La couronne au henné tient deux semaines, le temps de se sentir plus féminine, plus jolie, malgré la perte de cheveux.