Se préparer à skier : les conseils d'une championne

Marie Martinod c'est la grande championne française du ski freestyle.Depuis Tignes, elle nous livre ses conseils pour aborder une semaine de ski à la montagne en pleine forme et en sécurité.

E.W.
Se préparer à skier : les conseils d'une championne
©Andy Parant

Marie Martinod c'est la grande championne française du ski freestyle. Depuis Tignes, elle nous livre ses conseils pour aborder une semaine de ski à la montagne en pleine forme et en sécurité.


Marie Martinod c'est la grande championne française du ski freestyle. Cette battante au look très rock n'roll est revenue au devant de la scène en 2014 après avoir arrêté 7 ans pour fonder une famille ! C'est l'arrivée de l’épreuve halfpipe en ski aux Jeux Olympiques 2014 qui va ranimer son enthousiasme. Depuis, la revoici sur les podiums avec notamment une victoire très remarquée "à la maison", dans le superpipe de Tignes. Et une médaille d'argent en ski halfpipe aux JO de Sotchi 2014.

Nous avons demandé à cette grande sportive, qui a fêté ses 30 ans cet été, ses conseils pour se préparer aux sports d'hiver.


Combien de temps avant faut-il penser à se préparer ?
Pour une personne qui pratique le ski une ou deux fois par an, il faudrait pouvoir commencer à faire de l'exercice 1 mois avant ses vacances.

Quelles sont les zones du corps les plus sensibles quand on n'a pas l'habitude ?
Les jambes : quadri et ischio, on n'a pas l'habitude de les solliciter à ce point, et elles sont vite douloureuses.

Que conseillez-vous alors pour les articulations des jambes ?

Un très bon échauffement et toujours du sommeil pour être en forme et réactive. Un travail en proprioception toute l'année permet d'avoir de super réflexes articulaires et d'éviter les blessures.

Et les bras, zones sensibles aussi ?
Non pas à mon sens, sauf en cas de chute, et là encore un échauffement est primordial.

Quels sports urbains préparent le mieux selon vous ?
C'est un ensemble. Personnellement, je cours beaucoup, je fais du vélo de route et de la muscu et des abdos pour avoir la forme cardio et physique. N'oubliez pas que l'altitude vous prive d'oxygène et vous fatigue donc plus vite. D'où l'intérêt d'avoir la meilleur forme possible à basse altitude avant vos vacances.

Pendant le séjour, que conseillez-vous de faire chaque jour ?
20 minutes de vélo d'appartement sans résistance vers 18 h après le ski pour éliminer les toxines accumulées dans la journée, ou un bain froid (15 cm au fond de la baignoire, 10°C pendant 6 min, on peut mettre de la neige avec de l'eau pour atteindre cette température ! C'est très saisissant au début mais la sensation en sortant de l'eau est fabuleuse, une légèreté incroyable). Cela permet de régénérer les cellules musculaires, ne pas avoir de courbatures, d'être frais et dispo pour y retourner le lendemain ! Et c'est une expérience originale...

Un exercice roi ?
Le streching. Des jambes et du bas du dos. Vraiment, c'est 30 minutes de la journée et c'est un super cadeau fait à votre corps et à votre esprit si vous faites cela en musique et sans penser à rien. (Attention ne pas le faire après le bain froid )

Un conseil pour lutter contre le froid ?
Oui oui ! Le froid aux pieds et aux mains vient de la circulation du sang. Le sang se refroidit le long des membres et arrive plus froid aux extrémités. Les vaisseaux se rétrécissent également avec le froid et l'afflux sanguin est moindre. Il faut donc privilégier des couches de sous vêtement très chaudes. Les "first layer" de chez décathlon sont top et pas chers ! Sinon la soie et le cachemire sont royaux. Si vous êtes vraiment sensible, privilégiez également les moufles aux gants.

Enfin si vous avez froid aux pieds, sur le télésiège, décollez légèrement votre jambe du siège, angle à 90° au genoux, et venez taper avec votre poing fermé entre la rotule et le quadriceps une dizaine de petits coup, cela stimule l’afflux sanguin et réchauffe les pieds automatiquement.
Bon ski !


MARIE MARTINOD EN 4 QUESTIONS

Se préparer à skier : les conseils d'une championne
©Tristan Shu


Combien de temps consacrez vous chaque jour à votre sport ?
L'hiver : 30 min de réveil musculaire, 2h de ski, 1h de récupération active en salle et stretching

Qu'est-ce qui vous a poussé à choisir cette discipline ?
Je crois que j'ai choisi de faire du freestyle vers 8 ou 9 ans parce que mes idoles étaient des skieurs de bosses et des sauteurs acrobatiques. C'était les JO d'Albertville, avec les super résultats des Français comme Edgar Grospiron, Olivier Alaman, Eric Laboureix, Candice Gilg, ...

Qu'est-ce qui est le plus difficile pour vous dans cette discipline ?
Accepter de "mal faire" certains jours alors que la veille je faisais très bien ! Ça me rend dingue! Mais, c'est sûrement commun à toute les discipline. 

Qu'est-ce que vous préférez par-dessus tout ?
La sensation que j'éprouve en l'air quand, dès la sortie du halfpipe, je sais que j'ai correctement lancé ma rotation et que je vais parfaitement retomber. Je n'ai plus qu'à "savourer" mon saut. C'est une fraction de seconde, mais elle est intense !